Insoleuse à LED & cyanotype
Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Insoleuse à LED & cyanotype

Envoyé par Lou 
Insoleuse à LED & cyanotype
jeudi 24 novembre 2016 13:08:33
Hello,

Je viens d'étrenner une insoleuse à LED que ne me suis construite pour aller vite et ne pas prendre trop de place (quelques explications sur cette page). Cela semble aller assez vite, mais j'ai besoin de faire quelques essais supplémentaires car au bout d'un long lavage ma dernière épreuve est un peu pale.

Ma question : peut-on laver un cyanotype trop longtemps ? J'ai prolongé car il restait une teinte jaune au niveau de l'émulsion, et pas moyen de la faire partir entièrement. Du coup le bleu profond que j'avais après l'insolation est devenu bien clair. Faut-il insoler plus, mettre plus d'enduction, ou bien laver moins ? Y a-t-il un truc pour blanchir les hautes lumières ? J'ai essayé un peu de jus de citron, mais pas vraiment de différnence (problème de dosage peut-être).
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
jeudi 24 novembre 2016 13:54:24
Lou écrivait:
-------------------------------------------------------
> Hello,
>
> Je viens d'étrenner une insoleuse à LED que ne
> me suis construite pour aller vite et ne pas
> prendre trop de place (quelques explications
> sur cette
> page
). Cela semble aller assez vite, mais
> j'ai besoin de faire quelques essais
> supplémentaires car au bout d'un long lavage ma
> dernière épreuve est un peu pale.

Excellent, le cyano est un très beau procédé totalement sous estimé

> Ma question : peut-on laver un cyanotype trop
> longtemps ?

Oui et non, c'est le papier qui souffre, le cyano n'est pas sensible à l'eau en tant que telle

> J'ai prolongé car il restait une
> teinte jaune au niveau de l'émulsion, et pas
> moyen de la faire partir entièrement.

Cette teinte jaune est le résultat de la dégradation du bleu de prusse par des éléments indésirables contenus dans l'eau du robinet. (calcaire principalement)
L'eau du robinet détruit votre tirage

> Du coup le
> bleu profond que j'avais après l'insolation est
> devenu bien clair.

Il disparait au profit d'un jaunasse affreux

> Faut-il insoler plus, mettre
> plus d'enduction, ou bien laver moins ?

Il faut laver à l'eau distillé, c'est tout

> Y a-t-il
> un truc pour blanchir les hautes lumières ? J'ai
> essayé un peu de jus de citron, mais pas vraiment
> de différnence (problème de dosage peut-être).

Soit avoir des négatifs adaptés, soit les adapter avec un masque, soit faire des négatifs numériques dédiés au procédé



Modifié 1 fois. Dernière modification le 24/11/16 14:46 par Nestor Burma.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
jeudi 24 novembre 2016 14:12:39
J'ajouterais que vos basses lumières doivent être solarisées lors de l'exposition (et pas bleu foncé), donc je dirais: essayez d'exposer plus.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
jeudi 24 novembre 2016 14:25:02
Je suis intéressé par quelque détails sur l'insoleuse à leds, le ruban est découpé, mais comment se fait la liaison électrique entre les segments du ruban ? c'est possible de souder à l'étain ? la tension de 12V c'est pour l'ensemble du ruban avec quel mode de connexion, série parallèle ?
Merci
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
jeudi 24 novembre 2016 14:51:57
J'ai tout soudé en série, mais en faite toutes les LED sont en parallèle le long du ruban, donc un montage
de toutes les bandes en parallèle revient au même. Le montage série dégrade l'homogénéité de l'éclairage
si les liaisons soudées sont trop résistives, mais en pratique ce ne semble pas être un problème. J'ai aussi
pensé être encore plus fainéant et ne pas découper la bande, mais plier à 90° certaines sections, pour faire
deux quart de tour successifs, de sorte que quelques LEDs se retrouvent à l'envers, mais il faut alors pas se
louper sur la répartition, c'est un peu problématique.

Un forum internet américain précise qu'il faut éviter les LEDs "waterproof" car elles ont un enduit qui se dégrade
avec le temps et devient jaune (potentiellement donc réduit l'efficacité).



Modifié 1 fois. Dernière modification le 24/11/16 14:54 par Lou.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
jeudi 24 novembre 2016 15:49:51
merci, j'ai commandé la même guirlande, autant reprendre une fourniture qui fonctionne !
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
jeudi 24 novembre 2016 23:40:37
Bonjour,

Je me permet d'intervenir, car cela fait un petit moment que j'ai déjà construit une insoleuse similaire.
Il existe deux type de taille de led dans les rubans. vous aurez soit 300 soit 500 led. (395nm)
Ne pas acheter les bandes led avec une couche de silicone, le silicone devient jaune en raison des uv + température.
Pour les raccords, je déconseille de souder à l'étain avec fer a souder classique. Une ou deux secondes de trop avec le fer, et le circuit de l'isolant se dégrade vite. Ne pas faire de montage en série, il y a trop de tension au démarrage.
Faites un montage en parallèle, la tension est mieux réparti. Des petites broches se vendent avec des clips plastique pour faire le raccord sans soudure, c'est ultra simple et efficace. Il y a des marquages sur la bandes led pour savoir ou couper, c'est un jeu d'enfant.
Les données de conso doivent être notées , j'utilise un transfo 220v vers 12volts et 6.5 ampères.
Commander également les raccords DC12V. Et le tour est joué.
Pour avoir comparé avec une autre insoleuse, celle de NoirKappa que je salue amicalement, qui a une insoleuse à neon ,on tombe sur des temps similaires.
Le cyanotype se trouve a environ 3cm des leds, l' homogénéité est parfaite.Les leds ont un rayonnement de 140 dégrée selon fabricants.

Ma botte secrète, une insoleuse avec une led UV 100w 395nm, avec alimentation 36V.
Il faut la coller sur un bloc d’aluminium avec colle a processeur ( refroidissement), faite deux circuits, électrique,
l'un 12v gère un timer + deux ventilateur (pc) , ce même timer qui est alimenté en 12v gère le 220v pour alimenter la led.
Il existe des blocs aluminiums sur mesure avec visserie chez le chinois.
Il en résulte une boite de 20x20x15cm qui crache 100w d'UV, et qui met deux fois moins de temps à l'insolation placer à 35cm du PF.
Cette même "tête UV", je l'utilise dans un agrandisseur 8x10 maison, en changeant la led, on peut passer en lumière blanche, ou je repasse à l'UV et j'arrive à faire des agrandissements UV. (environ 10-12h d'insolation pour un 50x60 a partir d'un PF 8x10)

Pour répondre à la question du temps de lavage, une durée très longue (6 a 24h) diminue le contraste globale et "voile" l'image.
Une fois bien insolé, au séchage , la photo peut évoluer pendant plusieurs jours à cause de l'oxydation, les "bleu foncés" ont tendance à se boucher (pied de courbe) , tandis que les hautes lumières ont tendances à partir au lavage.
Comme dit Nestor, la clef c'est un négatif adapter + test de papiers + bosser.
Ensuite vient la joie des virages.

Bon UV à tous.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
vendredi 25 novembre 2016 08:47:35
Sur le ruban de led en lien au dessus, c'est une bande que l'on peut découper par pas de 3 leds, le montage est un arrangement de led en série et surtout en parallèle pour que les 600 leds soit alimentées en 12 V cc

Led type smd 3528 [upload.wikimedia.org]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 25/11/16 09:22 par Moskva 4.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
vendredi 25 novembre 2016 10:53:03
je complète, la découpe du ruban est possible tous les 25mm, le ruban fait 8mm de large en découpant 11 tronçons de 25mm on obtient un ruban de 275mm, on place 18 morceaux de 275mm espacés de 5mm et ça couvre plus qu'un 20x25.
On trouve sur IB des clips pour relier les rubans à chaque extrémité
[www.ebay.com]
il faut choisir pour ce ruban la version 8mm
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
vendredi 25 novembre 2016 11:16:31
Vous pouvez trouvé les clips directement relié entre eux pour un prix similaire.
J'utilise des bandes smd 5050 , plutôt que les 3528 (8mm).
Les 5050 led légèrement plus large, donc le ruban aussi.
Il faut que les led soit a égale distance dans les deux axes.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
vendredi 25 novembre 2016 12:41:49
effectivement pour l'écartement je n'ai pas pensé à respecter le pas des leds dans les deux axes pour ma petite évaluation !
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
vendredi 25 novembre 2016 12:51:11
A mon avis ça n'est pas du tout indispensable : l'angle de diffusion des LEDs est important et la distance compense. Pensez aux insoleuses à tubes néon qui ne sont pas uniformes dans les deux axes. Avec 600 LEDs, la densité est suffisante pour ne pas avoir de soucis.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 25/11/16 12:52 par Lou.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
vendredi 25 novembre 2016 12:56:34
<<Pensez aux insoleuses à tubes néon

Oups !!!
Mais pour quel procédé ?!?
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
vendredi 25 novembre 2016 23:19:39
Les cyanotypes pour rester bleus doivent rester en milieu acide. C'est ainsi qu'il sont conservés dans les musées. Acid free ils n'aiment pas. Les laver trop longtemps ne sert à rien sinon à les blanchir, en particulier si votre eau de lavage à un pH supérieur à 7. le mieux est de faire 10 lavages successifs avec de l'eau légèrement acidulée. Le vinaigre blanc convient très bien.

J'ai vu des Cyanotypes de Le Secq parfaitement bien conservé. S'ils blanchissent, les acidifier leur redonne leur bleu.

Evidemment pour les tirages des papiers acides et non des papiers neutres à la mode publicitaire d'aujourd'hui. Ou alors acidifier les, alors vous verrez du bleu.

Et quant à aimer le bleu préférer le bleu Mike Ware et son New Cyanotype.

Mougin
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 26 novembre 2016 13:30:34
En effet, je viens de faire un test avec un papier PH neutre et c'est encore moins bien.
Les hautes lumières sont verdatres un peu dégueu. Je vais essayer l'eau déminéralisée,
mais je ne suis pas très sûr de mon sensibilisateur, c'est un pré-mix qui commence à
dater. Le kit venait avec un peu d'acide citrique mais ayant perdu la notice je ne sais trop
qu'en faire.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 26 novembre 2016 13:46:38
Le papier aquarelle de base du géant des beaux arts fonctionne très bien et il est en promo en ce moment. Vendu en blocs de plusieurs formats.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 26 novembre 2016 16:47:47
<<Je vais essayer l'eau déminéralisée

C'est le gros budget du cyanotype, l'eau déminéralisée, mais c'est LE passage obligé, le reste fonctionne presque tout seul.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 26 novembre 2016 18:45:25
Bon, j'ai du mieux : en développant dans l'acide citrique + eau déminéralisée, c'est mieux.
Je crois que le flacon de pre-mix n'est pas la recette traditionnelle, mais la version "nouvelle",
ce qui explique l'adjonction de l'acide citrique dans le kit. Par contre je n'ai aucune idée de la
concentration. A environ 2%, l'effet sur les ombres est efficace, mais ne se prolonge pas au
tirage suivant.

J'ai densifié mes négatifs, et ajusté l'exposition. Pas facile de faire varier en même temps
plusieurs paramètres.

Quel est donc ce géant des beaux arts dont le paper aquarelle "de base" est satisfaisant ?
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 26 novembre 2016 18:51:22
[www.geant-beaux-arts.fr]

Le lavage aussi à l'eau déminéralisée

Pour l'acide citrique du "révélateur" je mets 80 g/litre et élimine le bain quand il remonte en dessus de PH4
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 26 novembre 2016 22:00:50
Personnellement, je mets une petite pointe d'acide oxalique lors du mélange citrate+ferri. Bien dissoudre.
J'ai remarqué un changement de contraste locale+ bleu plus profond. Lavage à l'eau sans acide par la suite.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 26/11/16 22:01 par phomatom.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 6 mai 2017 19:48:44
Bonjour à tous.

phomatom écrivait:
-------------------------------------------------------

> Cette même "tête UV", je l'utilise dans un
> agrandisseur 8x10 maison, en changeant la led, on
> peut passer en lumière blanche, ou je repasse à
> l'UV et j'arrive à faire des agrandissements UV.
> (environ 10-12h d'insolation pour un 50x60 a
> partir d'un PF 8x10)
>

Je m'intéresse au Cyanotype et voudrais savoir quel type d'objectif vous utilisez sur votre agrandisseur? Ceux que je connais étant traités anti-uv, ça ne devrait pas marcher.

Cordialement
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
samedi 6 mai 2017 22:51:02
Une goutte d'eau oxygénée dans l' eau de lavage dope les bleus à merveille..
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
dimanche 7 mai 2017 12:54:52
Bonjour,
Je vous partage ma modeste expérience.
L'optique est un élément parmi d'autres. J'utilise un symmar-s mc 300 5,6 pour un négatif 8x10.
C'est un rapport de force entre votre source d'UV et tous les filtres( dont la distance) jusqu’à votre papier.
La led UV 100w est alimenté en 36V 6a refroidis sur bloc aluminium, le flux passe dans deux fresnel de bonne facture.
Attention à la distance focale de ceux-ci.
Puis vient la barrière du négatif et l'optique.
Le "but du jeu" , avoir des UV a 395nm qui passe "plutôt bien" les matériaux contrairement au 350n/m et qui ont assez d'effet sur votre chimie. Voir les graphiques de transmission d'UV.
Les temps d'exposition restent très long. Je lance l'exposition le soir, et récupère le lendemain matin. Le négatif doit être bien adapté.
Pour une source plus puissante, voir les lampes à mercure UV en 380V. Attention aux précautions.
Votre papier doit être bien maintenu et tendu, s'il travail sur le temps d'expo votre image sera douce.
Sur un négatif 6x9 avec la même source UV on met plus de chance de son côté.
Mais je doute de l'utilité de ce procédé dans de petit format mis à part le prix( et encore) , et si on est bricoleur.
On aura alors le loisir de faire de l'agrandissement de négatif.
Mais ceci est une autre histoire, autres compétences.

Prévoir une source lumineuse blanche pour la mise au point. Le scoponet avec l'UV vous oubliez.

L'eau oxygénée contre la patience. Laissez tranquillement le tirage prendre l'air pendant deux jours.
Surtout après un virage aux tanins.

Bon bronzage.
Re: Insoleuse à LED & cyanotype
dimanche 7 mai 2017 17:34:33
phomatom écrivait:
-------------------------------------------------------
> Bonjour,
> Je vous partage ma modeste expérience.
> L'optique est un élément parmi d'autres.
> J'utilise un symmar-s mc 300 5,6 pour un négatif
> 8x10.
> C'est un rapport de force entre votre source d'UV
> et tous les filtres( dont la distance) jusqu’à
> votre papier.
> La led UV 100w est alimenté en 36V 6a refroidis
> sur bloc aluminium, le flux passe dans deux
> fresnel de bonne facture.
> Attention à la distance focale de ceux-ci.
> Puis vient la barrière du négatif et l'optique.
>
> Le "but du jeu" , avoir des UV a 395nm qui passe
> "plutôt bien" les matériaux contrairement au
> 350n/m et qui ont assez d'effet sur votre chimie.
> Voir les graphiques de transmission d'UV.
> Les temps d'exposition restent très long. Je
> lance l'exposition le soir, et récupère le
> lendemain matin. Le négatif doit être bien
> adapté.
> Pour une source plus puissante, voir les lampes à
> mercure UV en 380V. Attention aux précautions.
> Votre papier doit être bien maintenu et tendu,
> s'il travail sur le temps d'expo votre image sera
> douce.
> Sur un négatif 6x9 avec la même source UV on met
> plus de chance de son côté.
> Mais je doute de l'utilité de ce procédé dans
> de petit format mis à part le prix( et encore) ,
> et si on est bricoleur.
> On aura alors le loisir de faire de
> l'agrandissement de négatif.
> Mais ceci est une autre histoire, autres
> compétences.
>
> Prévoir une source lumineuse blanche pour la mise
> au point. Le scoponet avec l'UV vous oubliez.
>
> L'eau oxygénée contre la patience. Laissez
> tranquillement le tirage prendre l'air pendant
> deux jours.
> Surtout après un virage aux tanins.
>
> Bon bronzage.

Merci Phomatom pour ces explications qui m'ont .......largué.
Je mesure, de loin, le chemin qu'il me reste à parcourir.
Mais je risque fort de revenir sur le sujet.
Cordialement
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter