déclencheur mécanique radio commandé
Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

déclencheur mécanique radio commandé

Envoyé par billy 
déclencheur mécanique radio commandé
mardi 18 juillet 2017 17:27:54
Bonjour à tous,

Je recherche un déclencheur radio commandé pour ma chambre technique.

Je ne trouve rien sur internet, savez-vous si cet objet existe ou si il y a moyen de le fabriquer/adapter?

Merci d'avance!
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mardi 18 juillet 2017 17:30:37
<<Je recherche un déclencheur radio commandé pour ma chambre technique.

Le plus simple est d'utiliser un obturateur électrique et la radio commande sera très simple et hyperfiable.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mardi 18 juillet 2017 17:42:41
Bonjour Nestor,

Merci pour l'idée, mais je crois qu'il faut que je démonte les bloques optiques pour les monter sur l'obturareur électrique ?

Je travaille avec une Wista 45sp.

Sinon quid des retardateurs mécaniques? je n'ai pas l'expérience de ces objets, mais je pense que j'arriverai a m'en contenter?

Y'a t'il des modèles à éviter?

Merci d'avance
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mardi 18 juillet 2017 17:53:07
billy écrivait:
-------------------------------------------------------
> Bonjour Nestor,
>
> Merci pour l'idée, mais je crois qu'il faut que
> je démonte les bloques optiques pour les monter
> sur l'obturareur électrique ?

Oui où trouver une autre optique sur obturateur électronique.

> Je travaille avec une Wista 45sp.

Pourquoi pas ;-)

> Sinon quid des retardateurs mécaniques? je n'ai
> pas l'expérience de ces objets, mais je pense que
> j'arriverai a m'en contenter?

Souvent des vieux systèmes

> Y'a t'il des modèles à éviter?

Il faut tester, mais la fiabilité n'a rien à voir avec une commande électrique.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mardi 18 juillet 2017 19:10:21
Bonjour !

Le bras d'un servomoteur de modèles réduits a assez de force pour déclencher un obturateur mécanique classique à armement et déclenchement séparés. Pour un prontor professional auto-réarmant, il faudra sans doute un gros servo délivrant un couple élévé au niveau du bras de sortie, mais ça pourrait marcher également.

Donc avant de changer votre obturateur mécanique pour un obturateur électronique, regarder le prix que coûte une petite télécommande de modèles réduits ; un servo ordinaire coûte 10 euros et les petits modèles actuels, ceux qui se logent directement dans l'aile des avions modèles réduits, ne sont pas plus gros que le logement de pile du compur electronic ;-)

Il y a évidemment un petit montage à faire pour que la course du déclencheur soit la bonne, mais ce n'est pas très compliqué.
Et surtout ne nécessite pas de démonter l'objectif ni de changer l'obturateur.

Ceci étant dit je possède un déclencheur électro-mécanique à pile du siècle dernier, un plongeur se visse sur le déclencheur, on arme un ressort, un solénoïde libère le ressort lorsqu'on appuie sur un interrupteur. Pas d'électronique d'aucune sorte, juste une pile et un peu d'électricité de base : et on peut rallonger le câble moyennant éventuellement d'augmenter la tension de la pile pour compenser la résistance parasite du câble, si on veut 20m de câble !

Jusqu'à 5 mètres la poire pneumatique fonctionne parfaitement et c'est très doux, contrairement à mon solénoïde qui se libère de façon brutale.

E.B.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mardi 18 juillet 2017 21:57:14
Hello
attention, les trucs mécaniques à mettre au bout d'un déclencheur souple sont idéal pour défoncer les obturateurs et déchirer les déclencheurs souples...
Les solénoïdes de graflex ne fonctionnent bien qu'avec les obtu ricain, les copal/compur sont trop "dur du levier"

sinon, un bête déclencheur pneumatique Kaiser? ça fait 10m de long
J.Ph.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mercredi 19 juillet 2017 07:15:12
Bjr

Je me souviens d'une photographe française, vu au Château d'eau à Toulouse, qui travaillait en 8x10. Elle utilisait une poire comme déclencheur (longues distances entre la chambre et sa main) mais avait toutes les peines du monde à la dissimuler lors de ses autoportraits. Qqun s'était penché sur ce problème, et concocté un déclencheur radio actionnant une poire munie d'une soupape. Le système mettait la poire en pression le trop plein d'air s’échappait par la dite soupape.

A +
franville

[www.flickr.com]
[www.flickr.com]?
[lesmotsdargent.wordpress.com]
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mercredi 19 juillet 2017 10:36:45
un déclencheur radio actionnant une poire

C'est ce qu'on appelle une « télécommande à distance » ;-)

E.B.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
vendredi 21 juillet 2017 18:41:45
Jama electronique fait des tas de trucs pour la photo animalière.
Moi, je leur poserai la question.
Mais sur moins de 20 m, la poire va super bien !
Re: déclencheur mécanique radio commandé
vendredi 21 juillet 2017 21:14:54
ama electronique fait des tas de trucs pour la photo animalière.

Tu connais beaucoup de photographes animaliers qui utilisent une chambre avec un obturateur mécanique ?

E.B.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
vendredi 21 juillet 2017 23:26:16
Bof, un déclencheur souple déclenche n'importe quoi de l'APS au 50x60 ...
C'est l'interface "photo" la plus universelle, non ?
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 23 juillet 2017 19:28:03
Kenlock proposait un système radio-télécommandé à câble.

La partie "récepteur" contient un électro-aimant qui soulève brièvement la tige centrale d'un câble de déclencheur particulier.

Particulier car il nécessite au préalable un réglage de sa course ne fonction de l'obturateur que l'on désire déclencher.

L'électro aimant est puissant et pourrait endommangé le déclencheur si sa course est trop longue --> on visse le câble sur le déclencheur, on règle une bague de limite de course pour que le déclenchement s'opère avec le minimum de course et puis seulement on visse le câble sur le récepteur radio.

Assez curieux, le récepteur charge un condensateur pour disposer de suffisamment de puissance au moment du déclenchement ... bref il faut attendre, comme sur les premiers flash électroniques, que le voyant rouge de charge s'illumine avant que de ne déclencher.

[www.astromart.com]
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 23 juillet 2017 19:28:58
C'est assez encombrant, mais cela fonctionne parfaitement avec des optiques de chambre.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 23 juillet 2017 19:44:08
ROWI proposait également un système du même genre, en plus compact


[www.cjoint.com]
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 23 juillet 2017 19:58:31
une image d'époque lors d'une vente d'un kenlock radio télécommandé sur ebay

[www.cjoint.com]
Re: déclencheur mécanique radio commandé
mardi 21 novembre 2017 01:51:36
Bonjour à tous.

Quel est l'utilité d'un compur électronic 3? En quoi peut-il être bloquant? Quelle discipline d'utilisation avoir avec ce matériel?

Merci pour vos réponses.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
samedi 16 décembre 2017 09:47:24
Je cherche moi aussi à faire un montage de déclencheur électromécanique pour des poses de plusieurs heures la nuit sans avoir à rester à côté de l'appareil, en programmant la durée, un peu dans le style de l'appareil ROWI qui se monte dans une griffe flash et déclenche avec une pointe classique de déclencheur mécanique. Malheureusement on ne trouve plus ce genre d'accessoire.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 17 décembre 2017 13:50:42
Bonjour Florent

Dans le principe, l'utilisation d'un servomoteur de modèles réduits permet de maintenir enfoncé le bouton d'un déclencheur souple avec toute la force nécessaire pour un obturateur mécanique classique à armement et déclenchements déparés, en pose B.
La mécanique nécessaire à relier le bras du servomoteur au déclencheur souple n'a pas besoin d'être suisse-de-précision. Le prix du servo et de sa mécanique, sans compter les heures de travail, ne doit pas excéder trente euros.

En revanche, la temporisation électrique sur plusieurs heures soulève une question technique intéressante.
Pour une temporisation électronique jusqu'à quelques minutes, une temporisation analogique basée sur la décharge d'un condensateur dans une résistance convient parfaitement. Il y a un légendaire circuit qui s'appelle NE-555 qui est fait exprès pour cela, la fiche technique prétend même qu'on peut aller jusqu'à des temporisations analogiques de l'ordre de l'heure, mais je ne m'y risquerais pas.

Pour des durées de l'ordre de l'heure, voire plusieurs heures, il faut utiliser d'autres principes.

Si on dispose du secteur 220V à proximité ...
(j'entends déjà Florent qui s'indigne, comme dans le sketch du permis de conduire de Jean Yanne et Laurence Riesner : « Je ne fais jamais de photo de nature à proximité d'une source de courant 220V, surtout la nuit les pieds dans l'eau du Tacon ou de la Bienne ».)
... alors les petits programmateurs électro-mécaniques qu'on branche sur une prise secteur sont probablement ce qu'il y a de moins cher pour une telle temporisation. Mais je m'égare, nous sommes sur le terrain, loin de tout.

Un réveil quartz à aiguilles à 5 euros est une solution intéressante : au moment où l'aiguille des heures passe sur l'aiguille du réveil, cela ferme un contact électrique qui déclenche le méchant vibreur piézo-électrique si désagréable le matin (mais que même ceux qui sont devenus durs d'oreille entendent).
Voilà pour une temporisation qui déclenche une action jusqu'à 11h59 minutes après le déclenchement.
Il suffit donc de désosser ledit réveil et de voir où se trouve ledit contact, ce contact mécanique, bien que conçu pour du 1,5V continu, doit bien être capable d'ouvrir ou de fermer un circuit avec du 5V continu, circuit de commande classique du servomoteur (la norme de commande des servos de modèles réduits n'a pas changé depuis les années septante du siècle dernier !!)
L'idée est qu'on déclenche le truc manuellement (dans le dritter Teil der Klavierübung, on dirait : manualiter), le bras du servo se met en position de travail, et lorsque le réveil sonnerait, il fermerait un contact qui va commander le retour du servo à sa position de repos.

Enfin il y a la solution de luxe, avec un oscillateur et des compteurs (version du siècle dernier, doux souvenir du MC 14020, compteur binaire à quatorze étages) ou un microprocesseur. On pourrait évoquer un PC sauvé juste avant la poubelle avec un programme qui tourne en boucle pendant un certain temps et qui commande une prise d'interface, mais on veut rester sobre sur le plan énergétique, il faut un truc sur piles qui puisse fonctionner pendant des jours entiers sans vider les piles.

Les principes sont donc simples, le défi est de trouver un truc
- déjà tout fait
- le moins cher possible
pour commander le servo et réaliser cette temporisation.

De France, je poserais la question chez Lextronic, une honorable maison chez qui j'avais acheté mon premier ensemble de télécommande 27 MHz en 1973, l'entreprise existe toujours !! Les télécommandes en tous genre, c'est leur spécialité, ils vendent des kits pour ceux qui aiment souder les composants, bref, il y a tout ce qu'on veut !

https://www.lextronic.fr/

Voici déjà la carte de commande pour le servo, permet de définir deux positions pour le servo à partir d'une tension de commande 0 ou 5V. Reste à coupler avec une temporisation qui change cette tension au bout d'un certain temps.
https://www.lextronic.fr/commande-servomoteurs/21323-module-sparkfun-servo-trigger.html
La carte coûte déjà plus cher que le servo ;-) ne reste qu'à trouver un circuit compteur délivrant du 0 ou 5v en sortie, et l'affaire sera faite. Le réveil et son contacteur est une solution simple pour fabriquer du 0 ou du 5V à partir de la même tension qui alimente le servo et son circuit de commande, tension, je dirais entre 4,5V et 6V donc 3 ou 4 piles de 1,5V.
À signaler que lorsque le bras du servo est en position de repos ou de travail, à l'arrêt, il ne consomme que très peu d'énergie, le moteur ne tournant plus. Au pire avec les grosses piles de 1,5V LR20 qu'on trouve encore facilement, le problème d'autonomie énergétique du dispositif me semble résolu a priori.

E.B.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 17/12/17 14:03 par Emmanuel Bigler.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 17 décembre 2017 16:57:41
J'avais posé la même question il y a déjà quelques temps... mais je n'ai jamais entrepris aucune des différentes solutions données ici à l'époque.
J'ai ensuite exposé mon problème à Pierre-Loup Martin du Labo du troisième qui a commencé à travailler dessus mais s'est arrêté en route pour d'obscures raisons...

Tout ça pour dire... qu'on en est toujours au même point (théorique) et que si quelqu'un s'y met pour de bon, je suis client pour un exemplaire fonctionnel à prix raisonnable... (si on en fait un, on doit bien pouvoir en faire deux... :o)
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 17 décembre 2017 19:36:10
L'exposition en pose T ne serait-elle pas plus facile à gérer ?
Un coup j'ouvre, un coup je ferme ?
Le servo d'Emmanuel sur le programmateur électromécanique, tout le système serait au repos entre les deux actions ?
Un système sans tension mécanique éviterait le risque de transmission de quelconques vibrations.

Mettre le servo d'Emmanuel au repos une partie de la nuit parait une bonne idée, non ?

Hum ? qui a ajouté le tien aussi JyL ? ;);)

Jean-Yves, ignorant pragmatique :)
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 17 décembre 2017 19:48:48
Une belle et jeune assistante, c'est cela le mieux ...
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 17 décembre 2017 20:00:04
Citation

Une belle et jeune assistante, c'est cela le mieux ...

C'est encore autorisé ce genre de propos ?
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 17 décembre 2017 20:00:46
tout le système serait au repos entre les deux actions ?

Ben oui, lorsque le servo est dans sa position de consigne, en position de travail, le moteur ne tourne plus.
Du moins avec un obturateur à armement et déclenchement séparés, ou la pression de maintien sur le déclencheur en pose B est faible.
Avec un prontor pro auto-réarmant, ce serait différent, car il faut maintenir une pression assez forte pour le laisser ouvert en pose B, j'imagine que l'asservissement du servo devrait probablement rester à envoyer un peu d'énergie, çà dépend du frottement résiduel dans le train d'engrenages, je ne me prononce pas.

Mettre le servo d'Emmanuel au repos une partie de la nuit parait une bonne idée, non ?

Oui, bonne idée, mais il ne faut pas que le servo bronche si on coupe l'alimentation, et ça, c'est délicat vu la façon dont les servos sont alimentés.

E.B.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/12/17 20:02 par Emmanuel Bigler.
Re: déclencheur mécanique radio commandé
dimanche 17 décembre 2017 20:04:05
elmango écrivait:
-------------------------------------------------------
>
Citation

Une belle et jeune assistante, c'est cela
> le mieux ...
>
>
> C'est encore autorisé ce genre de propos ?

Oui, c'est le métier qui veut cela ...
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter