Rangement des négatifs
Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Rangement des négatifs

Envoyé par nitrees 
Rangement des négatifs
lundi 24 juin 2019 23:20:22
bonsoir
j'utilise jusqu’à présent des pochettes pour ranger les négatifs en fonction des formats et je les classe par date dans des classeurs, le + récent en haut.
avez vous une meilleure solution ou quelle est votre solution?
merci

marc s.
-------------------------------------------------------
[lesmotsdargent.wordpress.com]
Re: Rangement des négatifs
mardi 25 juin 2019 00:13:48
Oui, c'est très bien
Pour ma part, dans un premier temps, je note le lieu/sujet et la date, j'ajoute un "S" si la planche a été scannée.

Ensuite, je numérote chaque feuillet et j’inscris dans un registre le ou les sujets vue par vue avec la date.
(Mais là, j'ai quelques années de retard)
Re: Rangement des négatifs
mardi 25 juin 2019 07:51:35
Idem pour le rangement. Je colle une étiquette avec les infos de classement du catalogue Lightroom (je numérise tout), c'est dans ce dernier qu'il y aura les infos plus précises sur les photos.

jmk
Re: Rangement des négatifs
mardi 25 juin 2019 16:47:21
Hey y'a écrit rangement pas classement les gars !

J'ai utilisé une fois les feuillets, qui m'ont rayé un film à l'insertion/retrait :-/

Maintenant c'est pochette par format dans boite carton dédié au format qualité "archivage".
Re: Rangement des négatifs
mardi 25 juin 2019 19:35:54
Daniel Elbaz écrivait:
-------------------------------------------------------
> Hey y'a écrit rangement pas classement les gars
> !


Heuuuu !
Moi je lis;
"j'utilise jusqu’à présent des pochettes pour ranger les négatifs en fonction des formats et je les classe par date dans des classeurs, le + récent en haut.
avez vous une meilleure solution ou quelle est votre solution?
merci"

Le titre d'un fil, c'est comme le titre d'un bouquin. Ça cherche à provoquer la curiosité, pas à raconter l'histoire .
Re: Rangement des négatifs
mardi 25 juin 2019 20:41:55
Bonsoir, dans des classeurs je mets les négatifs dans des feuillets et je note sur la.bande blanche les infos essentiels. Je numérote en incrémentant et je date. Sur une page de papier je reprends ces infos. Je réalise les planches contacts que je numérote et mise dans 1 autre classeur. Idem pour les 4×5 & 20×25

Alain Gillet

[www.alaingillet-auteurdimages.fr]
Re: Rangement des négatifs
mercredi 26 juin 2019 00:31:54
Bonsoir Marc !

Je fais exactement comme toi, je sépare les formats en trois catégories, petit format en bande [donc pas les diapos 24x36 qui sont montées sous cache dans leurs boîtes, donc pas dans les classeurs - c'est complètement hors charte le 24x36, mai que font les modérateurs ! Toi tu as du Xpan à classer donc le 135 est autorisé dans cette discussion ;-)], moyen format c'est à dire rollfilm 120 [jamais fait de 220 !], et troisième catégorie pour les plan-films [j'ai quelques plan-films 6,5x9], et je sépare chaque classe de format en 3 catégories, diapositives [couleur et N&B, seule une infime fraction de mes diapos sur rollfilm, du 4,5x6 au 6x12 sont montées], négatifs couleur, négatifs noir et blanc.

Ça fait déjà beaucoup de catégories, probablement trop, et dans chaque catégorie c'est par ordre chronologique que je classe ... mais chronologique du jour du développement ou de la réception du film développé [pour la couleur que je développe pas moi-même] ; ce qui pose problème vu les délais extravagants qui s'écoulent chez les amateurs entre la prise de vue et la film développé.

On peut dire beaucoup de bien de l'ordre chronologique.

J'avais posé la question du meilleur « rangement » possible à un éminent chercheur CNRS du labo, quand je faisais ma thèse. Ce chercheur était très organisé, je m'attendais à ce qu'il me recommande une hiérarchie de classification des travaux quotidiens séparés en autant de catégories que celles pour le film évoquées ci-dessus, eh bien pas du tout !
Il m'a dit, c'était il y a 40 ans, « Par ordre chronologique, sur une succession de cahiers de laboratoire bien tenus, tous les projets entremêlés au jour le jour, par ordre chronologique. ».
J'ai suivi ces conseils jusqu'à ce jour, et je reconnais qu'une seule classification par ordre chronologique est extrêmement efficace. J'ai une pile de cahiers de labo, je retrouve différents projets très facilement grâce à l'ordre chronologique, bien qu'ils soient tous entremêlés !
Le fait que ces cahiers soient matérialisés sur papier n'empêche pas la modernité.
Un autre éminent collègue de mon labo actuel travaille comme tout le monde sur cahier de labo papier par ordre chronologique, et il scanne toutes les pages. Il a donc l'archive de ses cahiers de labo sur son ordinateur portable, il retrouve tout avec une rapidité incroyable, sur plusieurs années.

J'entends déjà les zélateurs des logiciels d'aide à l'indexation et à la classification des images nous vanter les mérites de tel ou tel logiciel : en ce qui me concerne, je ne vends pas mes images et je ne suis pas tenté.
Quand on continue à faire de la prise de vue sur film, on ne va pas tout numériser. Donc l'équivalent du cahier de laboratoire au jour le jour sur papier, ça pourrait marcher très bien mais on ne va pas faire un cahier avec des notes sur papier entrecoupés des pochettes avec les négatifs ...
Donc indépendamment des questions de qualité des pochettes d'archivage, la recommandation que je ferais est de noter un maximum de données à la main sur un papier qui accompagne les images dans leur classeur, et de laisser ces notes à côté des images, par ordre chronologique !
On peut bien entendu scanner ces papiers pour en avoir une archive numérique, mais s'il y a bien quelque chose que je ne ferai jamais, c'est rentrer chaque image dans une base de données informatique, même sans numériser l'image, et même si les données qu'on rentre sont simplement un descriptif, une date et le numéro du classeur et la page du classeur où se trouve l'image !

E.B.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 26/06/19 00:35 par Emmanuel Bigler.
Re: Rangement des négatifs
mercredi 26 juin 2019 10:54:25
« mai que font les modérateurs ! »

En juin, fais ce qu'il te plait ? ;-)

———————————
« Donne un cheval à celui qui dit la vérité. Il en aura besoin pour s'enfuir. »
[ Proverbe afghan ]



Modifié 1 fois. Dernière modification le 26/06/19 10:54 par alphachris.
Re: Rangement des négatifs
mercredi 26 juin 2019 11:17:35
Personnellement, je classe des négatifs depuis quelques années (comme beaucoup d'entre-nous).

Le support choisi est le dossier suspendu, dans des tiroirs conçus à cet effet et dans des meubles conçus pour cela.

Chaque dossier suspendu est codifié, un code format, un code géographique, un code date et un incrément pour lister les dossiers d'un reportage.

Pour la couleur c'est du Panodia adapté à chaque format, pour le N&B (les 120 sont par bande de 3, trichromie oblige) chaque négatif est dans une pochette "cristal" et un lot de négatif dans un dossier suspendu A4 type Panodia, pour les plaques, c'est de même.
Pour les fichiers numériques (issus de scan ou de boitier de PdV), CD-R en 2 ex, Blue Ray 2 ex, RAW et Eps, mis dans les dossiers suspendus. Et une copie des Eps finalisés sur qq DD en service et d'autres en réserve, au cas où.

Aucun logiciel d'archivage, les codes suffisent à mon besoin.
Re: Rangement des négatifs
mercredi 26 juin 2019 18:27:19
Bonjour à tous,

le classement et le rangement — l'un n'allant souvent pas sans l'autre et inversement — est une question difficile et en observant les techniques utilisées par mes amis d'atelier qui font toujours de l'argentique de tous formats, je me rends compte que chaque technique est un vrai miroir du caractère de chacun. À partir de là, j'essaie de me discipliner et l'âge venant je deviens aussi plus patient pour ranger mon bazar.
Depuis les années pendant lesquelles je me suis offert un scanner et un Mac, je fais une "planche contact" en scan basse déf' par bobine puis un dossier pour plusieurs bobines si cela compose un sujet, un thème en notant quelques mots-clé simples. Pareil pour les PFs. C'est important le Mac car l'indexation en continu au niveau de chaque compte utilisateur est extrêmement puissante et hyper rapide. Tout ce que j'ai pu faire et développer avant l'ordi est classé par simple ordre chronologique.
Ensuite les pelloches ou PFs sont mis dans des pochettes d'archive en PP quand j'ai des sous ou des transparentes de chez Kenro avec sur la bande blanche des perforations exactement les mêmes indications que sur les "planches contact" numériques. Et les pochettes sont rangées dans des boîtes-classeurs elles-mêmes identifiées par grands sujets: sténopés, Paris, Bourgogne, Grands Voyages, et cetera... et dans ce classement par ordre chronologique, les plus récents tout simplement au-dessus. Mais surtout maintenant je n'utilise plus que les boîtes-classeurs Atlantis que je trouve chez Prophot: [www.materiel-photo-pro.com] parce qu'elles sont pratiques à l'emploi et peu chères par rapport aux authentiques boîtes d'archivage souvent aux ≈ de 100€.
Toutes mes boîtes sont rangées ensuite À PLAT sur une étagère, boîtes sur boîtes, jamais sur la tranche. C'est le moyen le plus simple et le moins cher que j'ai trouvé pour toujours avoir des négatifs parfaitement plats prêts à glisser dans le scanner et surtout dans le passe-vue de l'agrandisseur.

;)
Re: Rangement des négatifs
mercredi 26 juin 2019 20:38:25
Bonsoir,
j'ai un ordre chronologique pour tous mes négas de portraits (films 120 á 99,99%). Un numéro pour chaque film, commençant par l'année puis le nº de bobine (ex 98-350).Pour la référence d'une image j'ajoute le nº du cliché.(ex 98-350-6). Tout ça dans des pochettes accordéon et dans des boites d'archivage de papèterie (boites vertes allongées). Ce n'est pas censé être "archival" ni glamour mais rien de bizarre depuis un demi siècle. Tout ça occupe un mur de 3/4 m jusqu'au plafond, mais je commence l'opération poubelle préférant le faire moi même puisque ça finira comme ça tôt ou tard. Tout ça est scanné depuis 98, avec nom des personnes, et en partie scanné pour les négas antérieurs (sinon planches contact, mais ça prend beaucoup de place et lá aussi opération poubelle).
En parallèle j'ai mes petits carnets avec ref, noms et aussi des petites réflexions sur certaines séances de prise de vue.
Pour les diapos (surtout des tableaux et pas mal d'archi) c'est plutôt le bordel car je n'ai jamais numéroté, disons que c'est censé être groupé par commandes. C'est dans des boîtes, des classeurs métalliques, mais rien de systématique.

Gabriel
gabrielramon.com



Modifié 2 fois. Dernière modification le 26/06/19 20:40 par Gabriel.
Re: Rangement des négatifs
mercredi 26 juin 2019 23:00:20
merci à tous
je crois avoir une réponse à mon souci de rangement, les boîtes-classeurs Atlantis, qui me semblent adaptées à mon environnement.

marc s.
-------------------------------------------------------
[lesmotsdargent.wordpress.com]
Re: Rangement des négatifs
jeudi 27 juin 2019 07:14:12
Bonjour

J'utilise les boîtes de ArchivBox:
[archivbox.com]

Avec des feuillets du même fabricant pour le 135, 120. Le 8x10 c'est plus souvent des clearfile.

Bonne journée
Philippe
Re: Rangement des négatifs
jeudi 27 juin 2019 18:23:44
[archivbox.com] de même chez moi pour le matériel d'archivage, de très bonne qualité.

Classeurs reflex [archivbox.com]
Feuillets panorama polypropylène [archivbox.com]

J'ai deux classeurs pour le moment : NB et Couleur (diapo comprises), je n'ai pas assez de négatif pour justifier un classement par format spécifique avec chacun son classeur (mais chaque format est séparé par un intercalaire dans chaque classeur : 24x36 / moyen format / plan film). Un jour futur, j'aurais donc 3 classeurs NB et 3 classeurs Couleur, un jour...

Le classement est chronologique suivant la date de prise de vue, sauf cas particulier où une pellicule a trainé a être finie et dans ce cas elle est classée à sa réception ou dev à la suite.

Chaque feuillet est numéroté avec un code correspondant au format (j'étudie l'idée d'incorporer l'année), et le tout reporté dans un fichier excel qui lui détaille le reste (année, lieu de prise de vue, sujet, pellicule, appareil photo et soupe de dev utilisée... quand je m'en souvient). Le fichier excel est sur une dropbox, ainsi si le PC crame le fichier est en ligne et protégé.

Tout est scanné systématiquement (y compris les vues ratées que ce soit à cause de moi ou de l'appareil nécessitant maintenance), et copié sur un autre disque dur régulièrement. Je cherche encore à optimiser cette partie pour une sécurisation complémentaire (troisième disque ? cloud ? dépend du budget à y allouer).
Je scanne tout afin d'avoir un retour sur les anomalies et résoudre les plus récurrentes (erreur d'utilisation d'un appareil par exemple, ou appareil ayant été réparé ayant quelques problèmes de temps en temps afin d'envisager les besoins de maintenance).

Les fichiers sont nommés et numérotés conformément au numéro de feuillet et au numéro de la vue sur la pellicule (y compris décalages possibles tel que la vue "00" ou "0" ou parfois la "37" quand on optimise sa pellicule). Ainsi avec le nom du fichier numérique on retrouve rapidement la vue sur le négatif correspondant.

Enfin, les scans sont répertoriés dans un livre (fait prochainement) type blurb, type planche contact moderne, pour parcourir rapidement l'ensemble des prises de vue : [www.la-photo-argentique.com]
Le fichier excel correspondant sera intégré dans le livre. Après suffit de faire des livres par année, et s'acheter une belle bibliothèque.

Faut s'y mettre dès le départ, rattraper ce genre de méthode c'est juste la chienlit.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter