La photographie au temps du confinement
Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

La photographie au temps du confinement

Envoyé par Tristan.r.d 
La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 03:12:40
Bonjour,

À l'heure ou nous entrons dans notre second weekend de confinement, une question me taraude, et ce chaque fois que je traverse la place de la République pour aller faire mes courses de première nécessité : qu'en est-il de la photographie lorsque le confinement est de mise ?

Jusqu'à maintenant j'utilise mon smartphone pour immortaliser les quelques rues que je traverse sans oser sortir un vrai appareil photo, ni même ma chambre, de peur que les policiers ne me verbalisent pour "loisir" en confinement.
Pourtant cette activité n'est pas un loisir, j'en vis, mais à l'heure actuelle je ne vis plus car comme beaucoup, je suis au chômage technique.

Alors puis-je réellement sortir dehors et arpenter, seul, les rues de Paris avec mon appareil photo pour motif professionnel, puisque ma démarche est documentaire et soumise au statut de micro-entreprise ?
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 08:27:37
je pense, sans certitude, qu'une carte de presse serait un meilleur laisser passer..

mais, demandez à Eric Bouvet :

première série réalisée dans l'Oise :
[www.lemonde.fr]

une série sur Paris à été réalisée quelques jours après mais je ne la retrouve pas, regardez peut-être sur son site...
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 09:26:03
Tristan.r.d écrivait:
-------------------------------------------------------
> Qu'en est-il de la photographie lorsque le confinement est de mise ?
...
> Alors puis-je réellement sortir ... ?

Au pire c'est un premier essai à 135€ ;)
Pour un second, un petit calcul de retour sur investissement s'impose !

Jean-Yves, ignorant pragmatique
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 11:20:30
Dans l'attestation de déplacement dérogatoire le premier cas:
"Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés."

C'est vrai que ce n'est pas suffisamment clair et je pense qu'il aurai fallut lier ces déplacements professionnels autorisés aux contacts ou non avec d'autres personnes car c'est bien le but du confinement .
Un artisan qui travaille seul dans son atelier ne risque pas de contaminer ou d'être contaminé.

Personnellement je suis agriculteur (plus exactement apiculteur et les abeilles n'ont pas jusqu'à présent été déclarées vecteur de la divulgation du virus) et je continu à aller travailler seul avec mon attestation et mes papiers professionnels en poche. Les organisations professionnelles se sont fait confirmer ce droit par l'administration.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 11:29:08
Bonjour,

Vous devriez plutôt vous poser la question : est-ce que je m'expose, et donc est-ce que j'expose aussi mes proches, à un risque de contamination ?

Il existe 1000 raisons, que l'on pense tout aussi valables, pour "sortir dehors et arpenter, seul, les rues".
Cela peut faire quelques milliers de gens dans la rue en même temps ; et là, on n'est plus tout seul...
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 11:32:43
Il est temps,
Que l'on soit professionnel ou amateur, ou professionnel et amateur,
De réfléchir à une question simple,
Pourquoi fait-on des photographies ?
Faut-il tout photographier ?

Bien sûr,
Confinement ou pas,
Ces questions sont éternelles.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 29/03/20 11:33 par Nestor Burma.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 11:38:16
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------
> Il est temps,
> Que l'on soit professionnel ou amateur, ou
> professionnel et amateur,
> De réfléchir à une question simple,
> Pourquoi fait-on des photographies ?
> Faut-il tout photographier ?
>
> Bien sûr,
> Confinement ou pas,
> Ces questions sont éternelles.

+1 !!
Pourquoi pas plutôt un confinement dans le labo si on à la chance d'en avoir un chez soi...
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 11:42:16
Norma écrivait:
-------------------------------------------------------
> Nestor Burma écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Il est temps,
> > Que l'on soit professionnel ou amateur, ou
> > professionnel et amateur,
> > De réfléchir à une question simple,
> > Pourquoi fait-on des photographies ?
> > Faut-il tout photographier ?
> >
> > Bien sûr,
> > Confinement ou pas,
> > Ces questions sont éternelles.
>
> +1 !!
> Pourquoi pas plutôt un confinement dans le labo
> si on à la chance d'en avoir un chez soi...

Le labo, un studio improvisé, un reportage improbable sur notre environnement de confinement, des scènes de genre avec ses compagnons de confinement,
Il y a 1000 trucs à inventer, entre animation, socio-cult et projet artistique ...
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 11:47:43
En ce moment, ce qui est indispensable, c'est de pouvoir soigner les malades.
Et donc faciliter la tâche des soignants en évitant la propagation du virus.
À chacun, s'il se veut responsable, d'agir en conséquence...
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 11:51:29
Bonjour,

il est vrai que les textes ne sont pas clairs. D'un côté, on nous exhorte à maintenir l'activité professionnelle quand c'est possible au regard des règles de sécurité, de l'autre, l'accumulation d'exceptions à la règle entraînerait de facto la fin d'un confinement efficace.
Pour ma part, j'ai pu continuer à réaliser 2 commandes importantes dans les 3 jours qui ont suivi le confinement : photos extérieures de sites désertés, donc sans rencontres à risques.
Il me reste 2 autres commandes "urgentes" mais à 250 km de chez moi et c'est là où les choses se corsent : combien de contrôles en perspectives et donc d'interprétations des textes ? Je connais 1 photographe dans mon cas qui s'est fait aligner par la gendarmerie : carte professionnelle et bon de commande en poche avec l'attestation mais pas suffisant pour la maréchaussée.
C'est donc une loterie à calculer, en étant certain qu'il n'y a pas de risques de propagation. Tous les avis divergent entre la police, la gendarmerie, les organisations professionnelles… les décisions de confinement ont été faites dans l'urgence et les cas particuliers peu développés.
Pour exemple également : les ouvriers du bâtiment, nombreux à s'être pris une amende pendant que Mme Penicaud menacait les entreprises du bâtiment se mettant à l'arrêt de représailles.

Pour Henri, on peut être plus prosaïque et se dire qu'on fait des photographies pour pouvoir facturer et payer ses factures à son tour.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:15:09
guy toy écrivait:
-------------------------------------------------------
> Bonjour,
>
> il est vrai que les textes ne sont pas clairs.
> D'un côté, on nous exhorte à maintenir
> l'activité professionnelle quand c'est possible
> au regard des règles de sécurité, de l'autre,
> l'accumulation d'exceptions à la règle
> entraînerait de facto la fin d'un confinement
> efficace.
> Pour ma part, j'ai pu continuer à réaliser 2
> commandes importantes dans les 3 jours qui ont
> suivi le confinement : photos extérieures de
> sites désertés, donc sans rencontres à
> risques.
> Il me reste 2 autres commandes "urgentes" mais à
> 250 km de chez moi et c'est là où les choses se
> corsent : combien de contrôles en perspectives et
> donc d'interprétations des textes ? Je connais 1
> photographe dans mon cas qui s'est fait aligner
> par la gendarmerie : carte professionnelle et bon
> de commande en poche avec l'attestation mais pas
> suffisant pour la maréchaussée.
> C'est donc une loterie à calculer, en étant
> certain qu'il n'y a pas de risques de propagation.
> Tous les avis divergent entre la police, la
> gendarmerie, les organisations professionnelles…
> les décisions de confinement ont été faites
> dans l'urgence et les cas particuliers peu
> développés.
> Pour exemple également : les ouvriers du
> bâtiment, nombreux à s'être pris une amende
> pendant que Mme Penicaud menacait les entreprises
> du bâtiment se mettant à l'arrêt de
> représailles.
>
> Pour Henri, on peut être plus prosaïque et se
> dire qu'on fait des photographies pour pouvoir
> facturer et payer ses factures à son tour.

Guy, il n'y a pas beaucoup de photographe pro encore en activité sur ce forum...
Tu peux donc ajouter que nous faisons aussi des photographies pour leur assurer une retraite plus ou moins décente...

------------------------------------------------------------------------------------------
Votez Ali Baba. Lui n'a que 40 voleurs.
(Anonyme)
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:20:32
guy toy écrivait:
-------------------------------------------------------
> Bonjour,

>
> Pour Henri, on peut être plus prosaïque et se
> dire qu'on fait des photographies pour pouvoir
> facturer et payer ses factures à son tour.

C'est vrai, mais on peut aussi attendre pour tout. Normalement vous pourriez certainement être éligible pour une aide de 1500 euros en avril?
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:21:42
"Guy, il n'y a pas beaucoup de photographe pro encore en activité sur ce forum...
Tu peux donc ajouter que nous faisons aussi des photographies pour leur assurer une retraite plus ou moins décente..."

Tu vas t'attirer des ennuis :=)))
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:24:58
L'aide de 1500 euros est une belle opération de communication, dans les faits totalement bidon :
- il faut pouvoir justifier d'une baisse d'activité de 70% par rapport à mars 2019. Hors, on ne facture pas de façon régulière. Si on a eu une bonne facturation en février et en avril, mais peu en mars, on ne peut pas bénéficier de l'aide
- par ailleurs, il y eu un avenant à cette aide : les 70% de baisse d'activité doivent maintenant prendre en compte la période du 20 février au 31 mars.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:26:35
guy toy écrivait:
-------------------------------------------------------
> L'aide de 1500 euros est une belle opération de
> communication, dans les faits totalement bidon :
> - il faut pouvoir justifier d'une baisse
> d'activité de 70% par rapport à mars 2019. Hors,
> on ne facture pas de façon régulière. Si on a
> eu une bonne facturation en février et en avril,
> mais peu en mars, on ne peut pas bénéficier de
> l'aide
> - par ailleurs, il y eu un avenant à cette aide :
> les 70% de baisse d'activité doivent maintenant
> prendre en compte la période du 20 février au 31
> mars.


Oui, pour mars c'est bien d'accord,mais je parlais du mois d'avril
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:29:32
Pour le moment, on est focalisés sur mars car les discussions avaient été entamés dans l'optique officielle des 15 jours de confinement. Peut-être les règles vont-elles êtres revues dans leur globalité un peu plus tard…
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:31:36
De toute façon, en indépendant et en activité, il faut s'attendre à y laisser des plumes, voire plus ...
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:32:57
Ioury écrivait:
-------------------------------------------------------

> > Pour Henri, on peut être plus prosaïque et se
> > dire qu'on fait des photographies pour pouvoir
> > facturer et payer ses factures à son tour.
>
> Guy, il n'y a pas beaucoup de photographe pro
> encore en activité sur ce forum...
> Tu peux donc ajouter que nous faisons aussi des
> photographies pour leur assurer une retraite plus
> ou moins décente...

Bien sûr les actifs me payent ma retraite, pas que les photographes, heureusement, je les remercie chaleureusement.

Pour ma motivation professionnelle, je fais et faisais des photographies parce que j'avais ou j'ai des commandes.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:33:54
"De toute façon, en indépendant et en activité, il faut s'attendre à y laisser des plumes, voire plus ..."

Oui, je pense que le plus important, c'est l'après. En cas de récession grave, les budgets photo seront parmi les premiers à être supprimés. Il va falloir penser à l'élevage en Lozère.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 12:35:50
Norma écrivait:
-------------------------------------------------------
> De toute façon, en indépendant et en activité,
> il faut s'attendre à y laisser des plumes, voire
> plus ...

Personnellement la crise de 2008 m'a coûté assez cher,
Les parieurs pensent que 2020 sera plus difficile,
Mais ce n'est pas grave, ce qui compte c'est d'être en vie et d'avoir des projets.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 13:24:52
Bonjour,

Effectivement la carte de presse serait le laisser-passer ultime mettant tout le monde d'accord. Pour le reste, c'est du facteur humain, ou le facteur bon sens.

J'ai été verbalisé la semaine dernière car j'emmenai en voiture une personne de ma famille à la gare. Rapatriée du Canada , elle avait 65kg de valises et aucun moyen de déplacement, mon motif familial impérieux n'était soit-disant pas valable, elle aurait dû prendre le taxi (plus coûteux et plus risqué) => du bon sens !

J'y réfléchis maintenant à deux fois avant de sortir la chambre et le trépied, malgré que je sois seul, et que je n'ai aucun contact avec qui que ce soit le reste de la journée, y compris à domicile, car le risque n'est plus viral mais bien financier.

Pourquoi fait-on des photographies ? Pour vivre et avoir retour sur investissement, comme toute entreprise
Le soucis avec la photographie, c'est qu'elle est trop souvent considérée comme un loisir.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 14:12:33
Tristan.r.d écrivait:
-------------------------------------------------------
> Pourquoi fait-on des photographies ? Pour vivre et
> avoir retour sur investissement, comme toute
> entreprise
> Le soucis avec la photographie, c'est qu'elle est
> trop souvent considérée comme un loisir.

Vous avez d'excellente disposition de comique troupier,
Sans doute plus rémunérateur que de la photographie pour vivre ...
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 17:38:22
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 17:40:44
Tristan.r.d écrivait:
-------------------------------------------------------
> Pourquoi fait-on des photographies ? Pour vivre et
> avoir retour sur investissement, comme toute
> entreprise
> Le soucis avec la photographie, c'est qu'elle est
> trop souvent considérée comme un loisir.

Bonjour,
quand 'étais photographe de studio, (pour le pognon), ce travail me plaisait.
Cette période de ma vie a réduit l'envie de photographier tout et n'importe quoi.

J'avoue être assez casanier; je ne m'invente pas des sorties pour divertir mon matériel de prises de vues.
Re: La photographie au temps du confinement
dimanche 29 mars 2020 21:33:55
J’ai la chance d’avoir un gamin de huit ans, pas toujours très collaboratif, il reste malgré tout un bon sujet pour mon Rolleiflex lors de notre heure de sortie quotidienne

——————————————————————————————————
.: jeanbaPhoto ::: jeanbaBlog :.
Re: La photographie au temps du confinement
lundi 30 mars 2020 10:04:09
jeanba3000 écrivait:
-------------------------------------------------------
> J’ai la chance d’avoir un gamin de huit ans,
> pas toujours très collaboratif, il reste malgré
> tout un bon sujet pour mon Rolleiflex lors de
> notre heure de sortie quotidienne

Ce gamin a une grande chance.
Mon père faisait de belles photos qui me montrent mon passé.
Pourquoi cela s'est-il arrêté vers mes dix ans ?
Re: La photographie au temps du confinement
lundi 30 mars 2020 10:57:44
L'apprentissage de l'autonomie par l'enfant aura passé un certain cap ?
Je fais aussi beaucoup moins de photos de mon fils qu'à ses débuts, ce n'est pas un arrêt brusque mais une évolution progressive.

Sally Mann n'a rien trouvé de mieux que faire poser et rejouer à ses rejetons leurs jeux faute de pouvoir les saisir dans l'instant, peut-être aurait-elle pu leur épargner ces séances si elle avait troqué sa 8x10 contre un Rolleiflex ?

——————————————————————————————————
.: jeanbaPhoto ::: jeanbaBlog :.
Re: La photographie au temps du confinement
lundi 30 mars 2020 11:07:32
jeanba3000 écrivait:
-------------------------------------------------------
> L'apprentissage de l'autonomie par l'enfant aura
> passé un certain cap ?
> Je fais aussi beaucoup moins de photos de mon fils
> qu'à ses débuts, ce n'est pas un arrêt brusque
> mais une évolution progressive.
>
> Sally Mann n'a rien trouvé de mieux que faire
> poser et rejouer à ses rejetons leurs jeux faute
> de pouvoir les saisir dans l'instant, peut-être
> aurait-elle pu leur épargner ces séances si elle
> avait troqué sa 8x10 contre un Rolleiflex ?

Ce n’était pas une question de format, elle travaillait également avec eux au Blad, avec le même dispositif de mise en scène.
Re: La photographie au temps du confinement
lundi 30 mars 2020 11:11:13
Tristan.r.d écrivait:
-------------------------------------------------------

> Alors puis-je réellement sortir dehors et
> arpenter, seul, les rues de Paris avec mon
> appareil photo pour motif professionnel, puisque
> ma démarche est documentaire et soumise au statut
> de micro-entreprise ?

Si vous n'avez pas de carte de presse, il vous faut un commanditaire qui rédige un ordre de mission et certifie que vous êtes en commande, mais je ne pense pas que ça marche si ce n'est pas un journal.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 30/03/20 11:17 par Zoran.
Re: La photographie au temps du confinement
lundi 30 mars 2020 11:27:54
Zoran écrivait:
-------------------------------------------------------
> Tristan.r.d écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
>
> > Alors puis-je réellement sortir dehors et
> > arpenter, seul, les rues de Paris avec mon
> > appareil photo pour motif professionnel,
> puisque
> > ma démarche est documentaire et soumise au
> statut
> > de micro-entreprise ?
>
> Si vous n'avez pas de carte de presse, il vous
> faut un commanditaire qui rédige un ordre de
> mission et certifie que vous êtes en commande,
> mais je ne pense pas que ça marche si ce n'est
> pas un journal.

Sur d'autres sujets que la photographie, les "forces de l'ordre" questionne ceux qui sortent chez eux sur la dimension de "première nécessité" de l'objet de leur déplacement, cela limite vraiment les actions photographiques, il restera les radiologues, mais leur terrain de jeu est clairement identifiable, même pour nos "forces de l'ordre".
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter