Tillmans chez Beyeler à Bâle
Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Tillmans chez Beyeler à Bâle

Envoyé par ossette philippe 
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
lundi 11 septembre 2017 21:28:11
Dans le "Journal des arts" qui vient de paraître il y a un interview de Tillmans sur une page.

[www.lejournaldesarts.fr]


Si vous n'êtes pas abonné, ce "journal" bimensuel se trouve dans toutes les bonnes maisons de la presse

J.C.L.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
lundi 11 septembre 2017 22:08:15
Même pas punk, mais trash, poubelle, branlette de petit-bourgeois,

Ach, Mensch, voilà en vérité un commentaire roboratif en diable à propos de cette expo Tillmans chez Beyeler !

C'est sûr qu'on peut difficilement qualifier de petit bourgeois le travail révolutionnaire du camarade Rodtchenko, exposé en ce moment en parallèle pas très loin de Riehen !

Le fait de connaître le procédé utilisé pour fabriquer un Freischwimmer ne change pas grand chose à l'appréciation qu'on peut porter sur le résultat ; « seul le résultat compte » (comme disent tous ceux qui veulent nous faire abandonner le film et le grand format au profit du silicium hégémonique).

Quant aux provocations que j'avais évoquées à mots couverts [je regrette finalement de ne pas avoir attendu assez longtemps devant lesdites oeuvres provocantes pour voir la tête des bonnes dames de Bâle accompagnées de leurs enfants, un peu comme Doisneau planqué dans la vitrine du marchand de tableau et capturant les réactions horrifiées des bonnes dames !], finalement il est juste et bon de mettre les pieds dans le plat comme le fait Ron Talis !!
C'est le moment de se rappeler que le mot anglais exhibition est un faux ami parfaitement de circonstance dans certaines salles de chez Beyeler !

Ceci étant dit, et à voix basse, M. Phillips Auction House a vendu un récemment un Freischwimmer pour 681000 euros, ça donne à réfléchir.

E.B.



Modifié 4 fois. Dernière modification le 11/09/17 22:29 par Emmanuel Bigler.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
lundi 11 septembre 2017 22:34:53
Emmanuel Bigler écrivait:
-------------------------------------------------------

> Phillips Auction House a vendu un récemment un
> Freischwimmer pour 681000 euros, ça donne
> à réfléchir. [/url]


Je trouve cette photographie belle, elle suppose un savoir faire/exécuter qu'on ne peut nier. Il n'y a pas grand chose à en dire de plus.
La somme payée en enchère ne me fait pas réfléchir, ce qui fait réfléchir c'est que l'argent fasse réfléchir. Ce qui écarte opportunément l'œuvre de la réflexion : si ça se vend c'est que c'est bon, le marché est donc l'interprète de l'art et non le critique.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 07:52:06
Emmanuel, ils l'ont mise dans le bon sens la photo dans l'oeil?
:)
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 09:17:00
Zoran écrivait:
-------------------------------------------------------


> La somme payée en enchère ne me fait pas
> réfléchir, ce qui fait réfléchir c'est que
> l'argent fasse réfléchir. Ce qui écarte
> opportunément l'œuvre de la réflexion : si ça
> se vend c'est que c'est bon, le marché est donc
> l'interprète de l'art et non le critique.



????

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il faut se rappeler que, quoiqu'il arrive... ce n'est que la vie.
On finit tous par lui échapper.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 09:19:15
Emmanuel, ils l'ont mise dans le bon sens la photo dans l'oeil? :)

Salut Philippe, honte sur moi, je n'ai pas fait attention à l'image dont tu parles ;-)

E.B.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 09:25:53
Zoran écrivait:
-------------------------------------------------------
> Emmanuel Bigler écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
>
> > Phillips Auction House a vendu un récemment un
> > Freischwimmer pour 681000 euros, ça
> donne
> > à réfléchir. [/url]
>
>
> Je trouve cette photographie belle, elle suppose
> un savoir faire/exécuter qu'on ne peut nier. Il
> n'y a pas grand chose à en dire de plus.
> La somme payée en enchère ne me fait pas
> réfléchir, ce qui fait réfléchir c'est que
> l'argent fasse réfléchir. Ce qui écarte
> opportunément l'œuvre de la réflexion : si ça
> se vend c'est que c'est bon, le marché est donc
> l'interprète de l'art et non le critique.

On peut réfléchir, l'œuvre, le marché, l'argent, l'âge du capitaine, mais à partir du moment ou l'artiste compromet son œuvre, la confronte au marché de l'art, les deux composantes resteront indissociables. Il faudra attendre quelques siècles et/ou une présence dans une collection publique pour passer à autre chose.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 09:58:52
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------
> Zoran écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Emmanuel Bigler écrivait:
> >
> --------------------------------------------------
>
> > -----
> >
> > > Phillips Auction House a vendu un récemment
> un
> > > Freischwimmer pour 681000 euros, ça
> > donne
> > > à réfléchir. [/url]
> >
> >
> > Je trouve cette photographie belle, elle
> suppose
> > un savoir faire/exécuter qu'on ne peut nier.
> Il
> > n'y a pas grand chose à en dire de plus.
> > La somme payée en enchère ne me fait pas
> > réfléchir, ce qui fait réfléchir c'est que
> > l'argent fasse réfléchir. Ce qui écarte
> > opportunément l'œuvre de la réflexion : si
> ça
> > se vend c'est que c'est bon, le marché est
> donc
> > l'interprète de l'art et non le critique.
>
> On peut réfléchir, l'œuvre, le marché,
> l'argent, l'âge du capitaine, mais à partir du
> moment ou l'artiste compromet son œuvre, la
> confronte au marché de l'art, les deux
> composantes resteront indissociables. Il faudra
> attendre quelques siècles et/ou une présence
> dans une collection publique pour passer à autre
> chose.


Ce qui est remarquable aujourd'hui c'est la disparition de la critique avant le "jugement" du marché, on peut désormais faire comme s'il ne se passait rien avant l'introduction de l'œuvre sur son marché. Le marché s'occupe de tout, la valeur pécuniaire égale la valeur artistique. C'est tellement vrai que réciproquement le vocabulaire esthétique à envahi celui du management définissant le "capitalisme artiste" (Gilles Lipovetsky) :

Le capitalisme artiste est ce système qui incorpore de manière systématique la dimension créative et imaginaire dans les secteurs de la consommation marchande. S’appuyant sur l’exploitation commerciale des émotions, il combine deux pôles a priori antinomiques : le rationnel et l’intuitif, le calcul économique et la sensibilité. Les mondes esthétiques ne sont plus des «petits mondes» à part, mais un secteur créateur de valeur économique de plus en plus sous-tendu par des multinationales impliquant des intérêts financiers considérables. Un nouveau capitalisme est né qui a changé le sens de l’art. Hier encore, c’était l’art pour l’art. Aujourd’hui, c’est le marché qui booste les mondes de l’art.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 10:07:27
Le marché de l'art, of course, le pouvoir par excellence, et bientôt un marché de la citation, la pensée par citation, ce n'est pas mal, pas mal du tout ...
En fait l'IA existe depuis des décennies, nul besoin de s'inquiéter de l'avenir, le présent est déjà inquiétant...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 12/09/17 10:14 par Nestor Burma.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 10:12:11
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------
> un marché de la citation

Plutôt du dictionnaire.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 10:54:18
Zoran écrivait:
-------------------------------------------------------
> Nestor Burma écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > un marché de la citation
>
> Plutôt du dictionnaire.

Et non, le dictionnaire c'est la brique, libre ensuite de monter les briques comme bon nous semble, la citation c'est du préfabriqué, rien à voir, l'IA de la pensée "éclairée".
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 12:19:58
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------
> Zoran écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Nestor Burma écrivait:
> >
> --------------------------------------------------
>
> > -----
> > > un marché de la citation
> >
> > Plutôt du dictionnaire.
>
> Et non, le dictionnaire c'est la brique, libre
> ensuite de monter les briques comme bon nous
> semble, la citation c'est du préfabriqué, rien
> à voir, l'IA de la pensée "éclairée".

Je me suis exprimé sur la disparition de la critique créatrice de valeur artistique, sujet sur lequel Lipovetsky ne s'intéresse pas quand il définit le capitalisme artiste.
Par contre le contexte dans lequel cette disparition à lieu est parfaitement décrit même s'il était déjà connu. Sur le plan de la pensée cette définition ne fabrique donc rien en l'occurence.
Le sujet qui m'intéresse ici dont j'ai parlé sur ce forum à plusieurs reprises et sous des angles différents et sur lequel Nestor rebondit de post en post (et ce n'est pas fini ...), ne doit rien à Lipovetsky, même si son travail d'identification apporte une lecture claire du contexte dans lequel l'objet de mon intérêt existe.
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mardi 12 septembre 2017 12:27:58
<<Je me suis exprimé sur la disparition de la critique créatrice de valeur artistique

Excellent sujet, mais comme il ne s'agit pas d'une conférence universitaire, le jeu des citations n'a nul besoin d'imposer son omniprésence ...
Mais il ne s'agit que de mon point de vue ... que je pourrais éclairer par quelques citations, mais je n'en ferais rien ...
Re: Tillmans chez Beyeler à Bâle
mercredi 13 septembre 2017 13:06:02
De la légitimité des critiques...

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Il faut se rappeler que, quoiqu'il arrive... ce n'est que la vie.
On finit tous par lui échapper.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter