Droit à l'image des domaines nationaux
Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Droit à l'image des domaines nationaux

Envoyé par Nestor Burma 
Re: Droit à l'image des domaines nationaux
samedi 28 avril 2018 17:41:38
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------

> Mais avant les grandes tirades essaye de négocier
> de vrais contrats avec l'ADAGP


Avec l'ADAGP les problèmes que tu as probablement rencontré venaient d'abord des auteurs, l'organisme ne fait qu'exécuter leurs choix.
Re: Droit à l'image des domaines nationaux
samedi 28 avril 2018 17:54:53
Zoran écrivait:
-------------------------------------------------------
> Nestor Burma écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
>
> > Mais avant les grandes tirades essaye de
> négocier
> > de vrais contrats avec l'ADAGP
>
>
> Avec l'ADAGP les problèmes que tu as probablement
> rencontré venaient d'abord des auteurs,
> l'organisme ne fait qu'exécuter leurs choix.

C'est beaucoup plus compliqué et à la fois beaucoup plus simple,
L'ADAGP a une attitude de chasseur, et fouine avec acharnement sur tous les documents publiés, y compris les documents publiés il y a 30 ou 40 ans, et les accords verbaux que pratiquent grand nombre d'artistes n'ont aucune valeur pour eux.
Le CNM souhaite travailler de la même façon, mais visiblement, ce n'est pas gagné.
Re: Droit à l'image des domaines nationaux
samedi 28 avril 2018 18:27:15
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------
> C'est beaucoup plus compliqué et à la fois
> beaucoup plus simple,
> L'ADAGP a une attitude de chasseur, et fouine avec
> acharnement sur tous les documents publiés, y
> compris les documents publiés il y a 30 ou 40
> ans,

Ils font le job qui leur est demandé.

> et les accords verbaux que pratiquent grand
> nombre d'artistes n'ont aucune valeur pour eux.

Accord verbal, poignée de main etc, valeur juridique : zéro, forcément tu ne peux rien prouver. Sauf si l'auteur est vivant 40 ans plus tard, s'il s'en souvient, s'il ne sucre pas les fraises, etc, ça fait beaucoup de "si".
Tous les accords j'ai obtenu auprès d'artistes l'ont été par écrit, un simple mail suffit mais il est indispensable. L'ADAGP, je n'ai eu affaire à eux qu'une fois, mais j'ai bien compris comment ils fonctionnent : ils ne négocient pas, depuis je m'adresse aux auteurs en direct.
Re: Droit à l'image des domaines nationaux
samedi 28 avril 2018 18:43:35
Zoran écrivait:
-------------------------------------------------------
> Nestor Burma écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > C'est beaucoup plus compliqué et à la fois
> > beaucoup plus simple,
> > L'ADAGP a une attitude de chasseur, et fouine
> avec
> > acharnement sur tous les documents publiés, y
> > compris les documents publiés il y a 30 ou 40
> > ans,
>
> Ils font le job qui leur est demandé.
>
> > et les accords verbaux que pratiquent grand
> > nombre d'artistes n'ont aucune valeur pour eux.
>
> Accord verbal, poignée de main etc, valeur
> juridique : zéro, forcément tu ne peux rien
> prouver. Sauf si l'auteur est vivant 40 ans plus
> tard, s'il s'en souvient, s'il ne sucre pas les
> fraises, etc, ça fait beaucoup de "si".
> Tous les accords j'ai obtenu auprès d'artistes
> l'ont été par écrit, un simple mail suffit mais
> il est indispensable. L'ADAGP, je n'ai eu affaire
> à eux qu'une fois, mais j'ai bien compris comment
> ils fonctionnent : ils ne négocient pas, depuis
> je m'adresse aux auteurs en direct.

Mais des gens comme Chagall ou Soulages, ne signent pas des accords avec de simples photographes, ils autorisent et personne ne mettrait en doute leur parole ...
Re: Droit à l'image des domaines nationaux
samedi 28 avril 2018 18:56:46
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------
> Zoran écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Nestor Burma écrivait:
> >
> --------------------------------------------------
>
> > -----
> > > C'est beaucoup plus compliqué et à la fois
> > > beaucoup plus simple,
> > > L'ADAGP a une attitude de chasseur, et fouine
> > avec
> > > acharnement sur tous les documents publiés,
> y
> > > compris les documents publiés il y a 30 ou
> 40
> > > ans,
> >
> > Ils font le job qui leur est demandé.
> >
> > > et les accords verbaux que pratiquent grand
> > > nombre d'artistes n'ont aucune valeur pour
> eux.
> >
> > Accord verbal, poignée de main etc, valeur
> > juridique : zéro, forcément tu ne peux rien
> > prouver. Sauf si l'auteur est vivant 40 ans
> plus
> > tard, s'il s'en souvient, s'il ne sucre pas les
> > fraises, etc, ça fait beaucoup de "si".
> > Tous les accords j'ai obtenu auprès d'artistes
> > l'ont été par écrit, un simple mail suffit
> mais
> > il est indispensable. L'ADAGP, je n'ai eu
> affaire
> > à eux qu'une fois, mais j'ai bien compris
> comment
> > ils fonctionnent : ils ne négocient pas,
> depuis
> > je m'adresse aux auteurs en direct.
>
> Mais des gens comme Chagall ou Soulages, ne
> signent pas des accords avec de simples
> photographes, ils autorisent et personne ne
> mettrait en doute leur parole ...

Pour Chagall c'est un peu tard, mais pour Soulages essaie un échange par écrit , envoie-lui tes photos de vitraux. J'ai travaillé une fois avec lui, franchement cet homme n'est pas compliqué.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 28/04/18 18:59 par Zoran.
Re: Droit à l'image des domaines nationaux
samedi 28 avril 2018 18:59:38
Zoran écrivait:
-------------------------------------------------------
> Nestor Burma écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Zoran écrivait:
> >
> --------------------------------------------------
>
> > -----
> > > Nestor Burma écrivait:
> > >
> >
> --------------------------------------------------
>
> >
> > > -----
> > > > C'est beaucoup plus compliqué et à la
> fois
> > > > beaucoup plus simple,
> > > > L'ADAGP a une attitude de chasseur, et
> fouine
> > > avec
> > > > acharnement sur tous les documents
> publiés,
> > y
> > > > compris les documents publiés il y a 30 ou
> > 40
> > > > ans,
> > >
> > > Ils font le job qui leur est demandé.
> > >
> > > > et les accords verbaux que pratiquent grand
> > > > nombre d'artistes n'ont aucune valeur pour
> > eux.
> > >
> > > Accord verbal, poignée de main etc, valeur
> > > juridique : zéro, forcément tu ne peux rien
> > > prouver. Sauf si l'auteur est vivant 40 ans
> > plus
> > > tard, s'il s'en souvient, s'il ne sucre pas
> les
> > > fraises, etc, ça fait beaucoup de "si".
> > > Tous les accords j'ai obtenu auprès
> d'artistes
> > > l'ont été par écrit, un simple mail suffit
> > mais
> > > il est indispensable. L'ADAGP, je n'ai eu
> > affaire
> > > à eux qu'une fois, mais j'ai bien compris
> > comment
> > > ils fonctionnent : ils ne négocient pas,
> > depuis
> > > je m'adresse aux auteurs en direct.
> >
> > Mais des gens comme Chagall ou Soulages, ne
> > signent pas des accords avec de simples
> > photographes, ils autorisent et personne ne
> > mettrait en doute leur parole ...
>
> Pour Chagall c'est un peu tard, mais pour Soulages
> essaie un échange par écrit, j'ai travaillé une
> fois avec lui, franchement cet homme n'est pas
> compliqué.

J'ai pris mes distances par rapport à ce type de question, mais pour Chagall, sur une publication de 1974, l'ADAGP m'a contacté en 2012 :-)
Re: Droit à l'image des domaines nationaux
dimanche 29 avril 2018 19:19:56
Ben, il sont rigolos les deux pépères.
C'est sympa de les lire un dimanche pluvieux.
Merci les amis !!!

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter