Picasso
Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Picasso

Envoyé par François Duchamp 
Re: Picasso
dimanche 17 décembre 2023 12:44:41
paul57 écrivait:
-------------------------------------------------------

> P.S. Il n’est pas question de se poser la
> question du pourquoi et du comment regarder le
> dessin : «Minotaure Violant une femme ».
> L’art permet de sublimer les pulsions de
> l’artiste et par là comprendre celles enfouies
> chez les humains qui forment une société.
> C’est une œuvre d’Art qui exprime une force,
> une beauté, une souffrance quelque chose qui
> n’est pas racontable mais qui existe et fait
> partie indubitablement de la vie. On est pas
> obliger de la trouver belle ne répondant pas aux
> critères de la beauté en dessin.

Vous posez parfaitement ce que les féministes nomment la culture du viol, un ancrage social, culturel et artistique naturellement admis jusqu'ici.
Un système d'impunité et d'acceptation, voire d'encouragement qui s'est tout naturellement organisé autour de ce fait, pas mal d'artistes en ont été les bénéficiaires, l'épisode Depardieu en est une illustration parmi d'autres.
Dans votre intervention comme dans celle de certains ici il n'est pas question d'envisager qu'il y aurait une victime derrière le plaisir du regard, puisque les agissements de Picasso sont de l'ordre de la vie amoureuse ou des relations people voire de "stratégies de communications" (quels efforts d'inventions...), ou encore les témoignages comme étant ceux d'amantes amèrement délaissées.
Ce ne serait donc qu'une question de point de vue, voire de mode... Votre ambition n'est à l'évidence pas de vivre dans une société plus juste puisqu'elle serait soudainement mise entre parenthèse quand vous regardez de l'art, mais essayez de vous relire en vous plaçant du côté des victimes et vous verrez peut être la violence à laquelle elles doivent faire face.
Les étudiant et jeunes artistes savent que l'art et la vie ne sont qu'un seul et unique ensemble, la séparation de la vie de l'œuvre n'est uniquement agitée que pour exonérer les crimes des auteurs quand on regarde leurs œuvres. Cette génération exprime clairement qu'il leur est impossible d'enjamber des victimes pour accéder à l'extase esthétique dont vous parlez.
Pour ma part, j'espère bien qu'ils iront au terme de leur volonté de changement de modèle, même si ça fait grincer quelques dentiers ;)



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/12/23 13:03 par Aurélien.
Utilisateur anonyme
Re: Picasso
dimanche 17 décembre 2023 16:16:53
Nous voila au cœur du sujet:
Référence à la victimisation et au neo-feminisme intersectionel et à sa "culture du viol"
Référence à la volonté de changer de modèle pour une société plus juste (juste en quoi au fait ?, uniquement sur ce sujet ?).
C'est bien ce que je disais le discours est militant et n'hésite pas pour cela à invectiver les uns et les autres même lorsqu'il s'agit des personnes qui font vivre ce forum depuis plusieurs années et vous laissent vous exprimer sans modération.
Tous ceux qui ne pensent pas comme vous méritent d'être "cancelés" sans que vous ne sachiez rien d'eux (EB, NB, Marc, moi même et maintenant Paul57, sans parler de ceux que vous n'avez pas nommés).

Qui vous a appris que dans cette image le Minotaure représentait la figure de Picasso ? En a t'il parlé lui même ? ou est-ce encore un discours indirect tenu par quelque critique ou commentateur ?

Pour paraphraser le prix Goncourt 2020 "Le peintre ne peint pas pour le spectateur et le spectateur ne voit pas ce que le peintre a peint"

Je m'étonne que vous n'ayez pas remarqué l'argument d'autorité de la citation de GOMBRICH.
Pourtant "The Birmingham post " écrivait:
" Je m'étonne qu'il (L'histoire de l'art de GOMBRICH) n'ait pas encore sa place sur les tables de nuit des hôtels au coté de la bible des Gédéons, puisque GOMBRICH fait autorité autant que la voix de Dieu"
-------------------------------------------------------------------------------
Qu’est-ce que l’acte de création ?
.../...
Eh bien, je me dis, vous voyez bien, avoir une idée, ce n’est pas de l’ordre de la communication, en tout cas. Et c’est à ca que je voudrais en venir, parce que cela fait partie des questions qui m’ont été très gentiment posées. Je veux dire à quel point tout ce dont on parle est irréductible à toute communication. Ce n’est pas grave. Ca veut dire quoi ? Cela veut dire, il me semble que, en un premier sens, on pourrait dire que la communication, c’est la transmission et la propagation d’une information. Or une information, c’est quoi ? C’est pas très compliqué, tout le monde le sait : une information, c’est un ensemble de mots d’ordre. Quand on vous informe, on vous dit ce que vous êtes sensés devoir croire. En d’autres termes : informer c’est faire circuler un mot d’ordre. Les déclarations de police sont dites, à juste titre, des communiqués ; on nous communique de l’information, c’est à dire, on nous dit ce que nous sommes censés être en état ou devoir croire, ce que nous sommes tenus de croire. Ou même pas de croire, mais de faire comme si l’on croyait, on ne nous demande pas de croire, on nous demande de nous comporter comme si nous le croyions. C’est ça l’information, la communication, et, indépendamment de ces mots d’ordre, et de la transmission de ces mots d’ordre, il n’y a pas de communication, il n’y a pas d’information. Ce qui revient à dire : que l’information, c’est exactement le système du contrôle. .../...

Quel est le rapport de l’œuvre d’art avec la communication ? Aucun.
Aucun, l’œuvre d’art n’est pas un instrument de communication. L’œuvre d’art n’a rien à faire avec la communication. L’œuvre d’art ne contient strictement pas la moindre information. En revanche, en revanche il y a une affinité fondamentale entre l’œuvre d’art et l’acte de résistance. Alors là, oui. Elle a quelque chose à faire avec l’information et la communication, oui, à titre d’acte de résistance, quel est ce rapport mystérieux entre une œuvre d’art et un acte de résistance ? alors que les hommes qui résistent n’ont ni le temps ni parfois la culture nécessaire pour avoir le moindre rapport avec l’art, je ne sais pas. Malraux développe un bon concept philosophique. Malraux dit une chose très simple sur l’art, il dit “c’est la seule chose qui résiste à la mort“. .../...

Rappelez vous, l’acte de parole de Bach, c’est quoi ? C’est sa musique, c’est sa musique qui est acte de résistance ; acte de résistance contre quoi ? C’est pas acte de résistance abstrait, c’est acte de résistance contre et de lutte active contre la répartition du profane et du sacré. Et cet acte de résistance dans la musique culmine dans un cri. Tout comme il y a un cri dans Woyzek, il y a un cri de Bach : “dehors, dehors, allez vous en, je ne veux pas vous voir“. Ca, c’est l’acte de résistance ../...
Gilles DELEUZE conférence du 17/03/1987 - Femis
---------------------------------------------------------------------------------------
Mais, bon G DELEUZE comme EH GOMBRICH, M PROUST, LN TOLSTOI, R BARTHES sont des références de l'ancien temps qui sans doute ne sont pas adaptées à notre époque qui va comme chacun le sais gaiement vers un monde meilleur..
Re: Picasso
dimanche 17 décembre 2023 18:13:52
zznortz écrivait:
-------------------------------------------------------

> Tous ceux qui ne pensent pas comme vous méritent
> d'être "cancelés"

Non je n'ai jamais dit ça, soyez au moins honnête dans vos jugements ad hominem.

> sans que vous ne sachiez rien
> d'eux (EB, NB, Marc, moi même et maintenant
> Paul57, sans parler de ceux que vous n'avez pas
> nommés).

Et bien voilà, finalement nous sommes d'accord : séparer les œuvres des auteurs est absurde.
;)
Re: Picasso
dimanche 17 décembre 2023 22:32:18
Renseignez le corps du message.



Modifié 1 fois. Dernière modification le 17/12/23 22:39 par tenalk.
Re: Picasso
lundi 18 décembre 2023 18:26:19
Aurélien écrivait:
-------------------------------------------------------
> paul57 écrivait:
> --------------------------------------------------
> > L’art permet de sublimer les pulsions de
> > l’artiste et par là comprendre celles
> > enfouies
> > chez les humains qui forment une société.

> Vous posez parfaitement ce que les féministes
> nomment la culture du viol, un ancrage
> social, culturel et artistique naturellement admis
> jusqu'ici.
> Un système d'impunité et d'acceptation [...]

Aurélien et moi sommes d'accord sur le fait que Paul a très bien exprimé le point ci-dessus.

Là où je ne suis absolument pas d'accord avec Aurélien, c'est la conclusion qu'il en tire: il considère qu'identifier et représenter sous forme artistique des pulsions enfouies chez les humains, donc en chacun d'entre nous, est déjà les tolérer, voire les accepter, etc...
En allant dans ce sens, on peut aussi bien considérer que Guernica est une apologie de la guerre, et reprocher à Pïcasso de l'avoir peint et à ses admirateurs de l'apprécier: dans les deux cas, des victimes sont représentées !

Alors oui, une oeuvre peut être complaisante, ou le regard d'un spectateur peut l'être, mais dans le cas du Minotaure violant une femme, l'oeuvre ne m'apparait pas complaisante de manière évidente, elle provoquerait même plutôt l'effroi.
Re: Picasso
mardi 19 décembre 2023 12:17:55
En fait Picasso ne me passionne pas,
Je ne suis pas un adepte de l'histoire discontinue,
Donc oui, je dirais, évitons transformer quelques figure en statues indéboulonnables,
C'est vrai pour Picasso, mais aussi pour beaucoup d'autres.

Un autre élément, je ne crois pas au talent, pour ma part et pas que le talent, celui que l'on recevrait des dieux à la naissance, n'existe pas.
Je suis persuadé, comme nous sommes des êtres sociaux, que tout ce que nous faisons est le produit de rencontres, d'influence, et du au bon endroit, au bon moment,
Il n'y a rien d'intemporel, juste un micado complexe que nul ne saura terminer.

Pour cela j'aime bien regarder la peinture, non derrière des noms, mais derrière des groupes, des écoles, des périodes, pour cela j'aime bien le Rock n'Roll, les individus se cachent derrière un groupe et empreintent systématiquement à d'autres groupes, une sorte de melting pot parfaitement assumé.

Pour le distinguo entre l'œuvre et l'artiste, personnellement, je ne serais pas figé, il y a différentes combinaisons, quand je regarde le travail photographique de Henry de Monfreid, faut-il toujours avoir en tête ses trafics d'armes et d'esclaves, si je regarde un tableau de Van Goth, penser aux ravages de l'Absinthe mal préparée, les œuvres de Voltaire et sa coprophagie (rumeur proposée par ses détracteurs), l'œuvre de JJ Rousseau et l'abandon de ses enfants, vous trouverez des milliers d'exemples, mais je reste peu convaincu, d'autant qu'une majorité des artistes du passé, n'ont pas de passé connu.
Mais il existe des œuvres et des artistes indissociables, qui vivent pleinement ce qu'ils décrivent, la vie et l'œuvre se confondent, Picasso était de ceux là, un despote dans sa vie privée et une peinture de despote, qui s'impose de façon absolue, d'où son succès.

Pour ma part, la lecture discontinue de l'histoire de l'Art, par génie interposé (Picasso, Mozart, Soulages, Le Corbusier, de Vinci, etc etc) est plutôt une belle démonstration marketing, une preuve que le marketing est une très vieille affaire, plutôt que de l'histoire de l'Art, qui serait de montrer les chemins des Arts et non d'insister sur les bornes milliaires qui bordent le chemin et qui dépendent des unités de mesure de l'époque, d'une époque.
Re: Picasso
mercredi 20 décembre 2023 10:27:08
Nestor Burma écrivait:
-------------------------------------------------------
> En fait Picasso ne me passionne pas,
> Je ne suis pas un adepte de l'histoire
> discontinue,
> Donc oui, je dirais, évitons transformer quelques
> figure en statues indéboulonnables,
> C'est vrai pour Picasso, mais aussi pour beaucoup
> d'autres.
>
> Un autre élément, je ne crois pas au talent,
> pour ma part et pas que le talent, celui que l'on
> recevrait des dieux à la naissance, n'existe
> pas.
> Je suis persuadé, comme nous sommes des êtres
> sociaux, que tout ce que nous faisons est le
> produit de rencontres, d'influence, et du au bon
> endroit, au bon moment,
> Il n'y a rien d'intemporel, juste un micado
> complexe que nul ne saura terminer.
>
> Pour cela j'aime bien regarder la peinture, non
> derrière des noms, mais derrière des groupes,
> des écoles, des périodes, pour cela j'aime bien
> le Rock n'Roll, les individus se cachent derrière
> un groupe et empreintent systématiquement à
> d'autres groupes, une sorte de melting pot
> parfaitement assumé.
>
> Pour le distinguo entre l'œuvre et l'artiste,
> personnellement, je ne serais pas figé, il y a
> différentes combinaisons, quand je regarde le
> travail photographique de Henry de Monfreid,
> faut-il toujours avoir en tête ses trafics
> d'armes et d'esclaves, si je regarde un tableau de
> Van Goth, penser aux ravages de l'Absinthe mal
> préparée, les œuvres de Voltaire et sa
> coprophagie (rumeur proposée par ses
> détracteurs), l'œuvre de JJ Rousseau et
> l'abandon de ses enfants, vous trouverez des
> milliers d'exemples, mais je reste peu convaincu,
> d'autant qu'une majorité des artistes du passé,
> n'ont pas de passé connu.
> Mais il existe des œuvres et des artistes
> indissociables, qui vivent pleinement ce qu'ils
> décrivent, la vie et l'œuvre se confondent,
> Picasso était de ceux là, un despote dans sa vie
> privée et une peinture de despote, qui s'impose
> de façon absolue, d'où son succès.
>
> Pour ma part, la lecture discontinue de l'histoire
> de l'Art, par génie interposé (Picasso, Mozart,
> Soulages, Le Corbusier, de Vinci, etc etc) est
> plutôt une belle démonstration marketing, une
> preuve que le marketing est une très vieille
> affaire, plutôt que de l'histoire de l'Art, qui
> serait de montrer les chemins des Arts et non
> d'insister sur les bornes milliaires qui bordent
> le chemin et qui dépendent des unités de mesure
> de l'époque, d'une époque.


J'adhère totalement !
(Oui je sais. Au vu de mon inculture, cette réaction est étrange. Mais bon...)

------------------------------------------------------------------------------------------
Votez Ali Baba. Lui n'a que 40 voleurs.
(Anonyme)
Re: Picasso
mercredi 20 décembre 2023 12:21:41
> P.S. Il n’est pas question de se poser la
> question du pourquoi et du comment regarder le
> dessin : «Minotaure Violant une femme ».
> L’art permet de sublimer les pulsions de
> l’artiste et par là comprendre celles enfouies
> chez les humains qui forment une société.
> C’est une œuvre d’Art qui exprime une force,
> une beauté, une souffrance quelque chose qui
> n’est pas racontable mais qui existe et fait
> partie indubitablement de la vie. On est pas
> obliger de la trouver belle ne répondant pas aux
> critères de la beauté en dessin.

En une seule phrase, autant d'incohérences.
"Il n'est pas question de se poser du pourquoi et du comment"
puis après ...."L’art permet de sublimer les pulsions de
l’artiste et par là comprendre celles enfouies
chez les humains qui forment une société."

C'est une phrase un peu fourre-tout qui donne aucun mécanisme de compréhension.
Bon je préfère le Rock 'n' Roll, il n'y a pas d'autant de diatribes :))
pourtant il a changé le Monde.
Re: Picasso
vendredi 22 décembre 2023 11:36:32
« ….ce que les féministes nomment la culture du viol,... »
Les féministes dont vous parlez ne sont pas immunisés contre les âneries. En France le viol est un crime dont l’auteur, aux assises, que ce soit Picasso ou Depardieu, encoure jusqu’à 20 ans d’emprisonnement. Je suis d’accord avec vous pour écrire que la justice est mal faite et que les hommes (riches) s’en sortent mieux que les femmes (pauvres), mais ça n’a rien à voir avec une culture, c’est un fait social à combattre. Le véritable combat féministe s’attaquerait prioritairement aux conditions de vies imposées aux femmes faisant partie de catégories sociales défavorisées: boulots de merdes à des horaires impossibles, salaires toujours inférieurs à la moyenne, manque régulièrement de respect, soumises régulièrement aux agressions physiques ou verbales faciles, remise en cause de lois sur l’avortement, exigence de l’égalité hommes/femmes...etc-etc. Les victimes ce sont celles-ci; le changement de société ne viendra pas d’une censure que vous sembleriez adopter en interprétant ou masquant certaines œuvres d’art ou tout simplement certains artistes déplaisants.
« Il n’y a pas de mauvaises raisons d’aimer un tableau de même qu’il y a certainement de mauvaises raison de mépriser une œuvre d’art. »

Accessoirement: qu'est-ce que de l'histoire discontinue? ou lecture discontinue de l'histoire de l'Art? Ca a l'air très pratique pour dire n'importe quoi.
Utilisateur anonyme
Re: Picasso
vendredi 22 décembre 2023 12:34:59
« Il n’y a pas de mauvaises raisons d’aimer un tableau de même qu’il y a certainement de mauvaises raison de mépriser une œuvre d’art. »
Tout dépends de ce qu'on appelle œuvre d'art, si la définition est celle donnée plus haut et autoréférente
"L'œuvre d'art est ce qui est produit par celui qui s'affirme comme étant un artiste" (ou qui a le code APE 9003A) , je crais fort qu'il puisse y avoir de bonnes raisons de mépriser certaines de ces œuvres.
D'autre part je pense qu'il faut repenser au dernier paragraphe de l'introduction à l'histoire de l'art de GOMBRICH sur les biais que peuvent avoir la connaissance de l'histoire de l'art sur ceux qui en parlent.
Pour revenir à PICASSO et à son œuvre, elle comporterait 40000 pièces peintes ou dessinées (dont 30000 estampes ou gravures), il me semble douteux de n'en extraire qu'une, parmi peut être les 200 qui posent problème, dont 100 (La suite VOLLARD) sont une œuvre de commande qui peut être en dit plus sur le dit marchand de tableaux que sur l'artiste.
Ceci dit j'adhère bien entendu à 100% à vos propos concernant cette "culture du viol" issue de la littérature neo-feministe américaine.

Enfin concernant l'histoire "continue" je ne vois pas bien de quoi il peut s'agir n'ayant pas lu le livre de G.DUBY qui porte ce nom, de mon point de vue toute histoire de l'art ne peut être écrite ou racontée que de manière discontinue, comme d'ailleurs toute évocation de l'histoire qui ne prends jamais en compte tous les faits séparant deux évènements significatifs mentionnés.
Parler de l'épisode "cubisme" sans citer PICASSO ou BRAQUE me semble tout simplement impossible.
L'histoire ce n'est jamais que des histoires reliées entre elles par le fil du temps.
Re: Picasso
vendredi 22 décembre 2023 14:50:02
paul57 écrivait:
-------------------------------------------------------

> Accessoirement: qu'est-ce que de l'histoire
> discontinue? ou lecture discontinue de l'histoire
> de l'Art? Ca a l'air très pratique pour dire
> n'importe quoi.

La paresse affichée n'est jamais le bon alibi de l'ignorance ...
Re: Picasso
vendredi 22 décembre 2023 14:53:46
zznortz écrivait:
-------------------------------------------------------

> Enfin concernant l'histoire "continue" je ne vois
> pas bien de quoi il peut s'agir n'ayant pas lu le
> livre de G.DUBY qui porte ce nom, de mon point de
> vue toute histoire de l'art ne peut être écrite
> ou racontée que de manière discontinue, comme
> d'ailleurs toute évocation de l'histoire qui ne
> prends jamais en compte tous les faits séparant
> deux évènements significatifs mentionnés.

Quelques pistes sont mentionnées plus haut ...

> Parler de l'épisode "cubisme" sans citer PICASSO
> ou BRAQUE me semble tout simplement impossible.

Oui et non, Picasso comme Braque ne sont ni Vendredi, ni Robinson,
La génération spontanée n'existe pas ...

> L'histoire ce n'est jamais que des histoires
> reliées entre elles par le fil du temps.

Les liens sont justement la continuité ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 22/12/23 14:54 par Nestor Burma.
Re: Picasso
vendredi 22 décembre 2023 16:02:00
paul57 écrivait:
-------------------------------------------------------
> « ….ce que les féministes nomment la
> culture du viol,... »

> Les féministes dont vous parlez ne sont pas
> immunisés contre les âneries. En France le viol
> est un crime dont l’auteur, aux assises, que ce
> soit Picasso ou Depardieu, encoure jusqu’à 20
> ans d’emprisonnement. Je suis d’accord avec
> vous pour écrire que la justice est mal faite et
> que les hommes (riches) s’en sortent mieux que
> les femmes (pauvres), mais ça n’a rien à voir
> avec une culture, c’est un fait social à
> combattre.

La culture du viol c'est un ensemble de faits qui ont une histoire et un ancrage social, culturel, politique.


>Le véritable combat féministe
> s’attaquerait prioritairement aux conditions de
> vies imposées aux femmes faisant partie de
> catégories sociales défavorisées: boulots de
> merdes à des horaires impossibles, salaires
> toujours inférieurs à la moyenne, manque
> régulièrement de respect, soumises
> régulièrement aux agressions physiques ou
> verbales faciles, remise en cause de lois sur
> l’avortement, exigence de l’égalité
> hommes/femmes...etc-etc. Les victimes ce sont
> celles-ci

Vous inventez un programme féministe qui existe déjà, c'est dire que vous n'avez pas le début du commencement du pourquoi du comment du sujet.

> le changement de société ne viendra
> pas d’une censure que vous sembleriez adopter en
> interprétant ou masquant certaines œuvres
> d’art ou tout simplement certains artistes
> déplaisants.

C'est donc à votre tour de me faire dire ce que je n'ai pas dit.

Je suis contre la cancel culture, en supposant qu'elle existe ce qui reste à démontrer.
Il me semble préférable le maintien des paroles, des prises de positions, des œuvres, des actes et des écrits (par exemple sur un forum), pour que chacun prenne ses responsabilités et réfléchisse avant d'agir.
Utilisateur anonyme
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 06:10:41
"Enfin concernant l'histoire "continue" je ne vois pas bien de quoi il peut s'agir n'ayant pas lu le livre de G.DUBY qui porte ce nom"

Je viens de lire ce livre qui ne porte absolument pas sur le concept de "lecture continue de l'histoire" mais sur l'histoire professionnelle de son auteur et sa conception de l'étude d'un sujet (l'histoire de la région de Cluny du XIe au XIIIe siècle).
On voit bien que dans le cas de G.DUBY, l'étude du sujet est un projet continu, celui de toute une vie, en ce sens l'écriture de l'histoire semble bien, du moins chez cet auteur "continue" mais surtout cette phrase est la dernière du livre et dit que l'histoire de son sujet d'étude continue après l'arrêt de son activité d'historien par les travaux de ses successeurs.
Utilisateur anonyme
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 07:19:51
Aurélien écrivait:
-------------------------------------------------------

> Je suis contre la cancel culture, en supposant
> qu'elle existe ce qui reste à démontrer.

Etre contre quelque chose auquel on ne crois pas, voila un concept intéressant.

Mais en fait cette phrase me rappelle l'histoire de l'actrice porno Céline BARA qui se présentait aux élections en tant que Antitheiste et athée (en plus d'être stalinienne et d'autres qualificatifs) au nom de son parti le MAL qui ne devait avoir comme seuls adhérents qu'elle et son mari, producteur de films porno.
[leplus.nouvelobs.com]

La dialectique même à des choses surprenantes des fois.
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 10:03:37
zznortz écrivait:
-------------------------------------------------------
> Aurélien écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
>
> > Je suis contre la cancel culture, en supposant
> > qu'elle existe ce qui reste à démontrer.
>
> Etre contre quelque chose auquel on ne crois pas,
> voila un concept intéressant.

> La dialectique même à des choses surprenantes
> des fois.


L'existence d'une "cancel culture" est un épouvantail régulièrement agité par l'ultra-droite pour tenter d'élever le spectre de la censure.
Si la cancel culture existe bien en tant qu'idée on voit mal comment elle prend forme. Il y aurait le déboulonnage des statues d'anciens esclavagistes, mais ce sont les attributs de la gloire qui sont démolis.
Ce qui est amusant dans le procès fait aux féministes, c'est qu'il vient largement d'un même type de personnes, avec les mêmes arguments, la même ligne de défense, animés par les mêmes peurs et la même haine.
Longtemps je n'ai pas compris pourquoi certains débats étaient fermés aux hommes de plus de 50 ans, maintenant je comprends mieux !
Merci et joyeux noël.
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 12:10:19
Pour élever un peu cette discutions qui s'enlise :

[www.youtube.com]

------------------------------------------------------------------------------------------
Votez Ali Baba. Lui n'a que 40 voleurs.
(Anonyme)
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 12:51:40
Ioury écrivait:
-------------------------------------------------------
> Pour élever un peu cette discutions qui s'enlise
> :
>
> [www.youtube.com]

Peut-être un peu trop caricatural ...

Et pour suivre : la culture du viol dans la Bible :

[www.reforme.net]
Utilisateur anonyme
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 13:04:02
Le mode d'emploi de cette discussion:
[zznortz.org]

Il est surprenant que l'on ai pas atteint le point GODWIN mais on n'en est pas bien loin.



Modifié 2 fois. Dernière modification le 23/12/23 13:08 par zznortz.
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 13:13:35
zznortz écrivait:
-------------------------------------------------------
> Le mode d'emploi de cette discussion:
> [zznortz.org]
>
> Il est surprenant que l'on ai pas atteint le point
> GODWIN mais on n'en est pas bien loin.


Ce concept est complètement dépassé par les évènements ...
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 13:37:22
Le point Godwin consiste aussi à parler de Picasso et puis à basculer sur une actrice de porno.
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 13:55:53
Toai écrivait:
-------------------------------------------------------
> Le point Godwin consiste aussi à parler de
> Picasso et puis à basculer sur une actrice de
> porno.

Pourtant Picasso est pornocrate ...



Modifié 1 fois. Dernière modification le 23/12/23 14:06 par Nestor Burma.
Utilisateur anonyme
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 14:03:50
Merci à tous
J'ai atteint l'extrême limite de ma tolérance et de mon envie de débattre du sujet amené par Henry PEYRE après le dernier message de Aurélien.
Moi, mâle blanc cisgenre de plus de 50 ans je n'ai pas vocation à discuter de ces choses la comme cela a été dit.
Quand aux qualifications politiques elles sont bien claires nettes et sans bavure, je dois faire partie au moins de la clique de SORAL, voir pire.
C'est l'"argumentum ad personam" décrit dans le texte de Schopenhauer en bas de l'avant dernière page.

Pour TOAI le point GODWIN c'est la "reductio ad Hitlerum" et rien d'autre.

Merci à IOURY d'avoir tenté une diversion humoristique dans ce sujet.

Au revoir
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 15:16:06
zznortz écrivait:
-------------------------------------------------------
> Merci à tous
> J'ai atteint l'extrême limite de ma tolérance et
> de mon envie de débattre du sujet amené par
> Henry PEYRE après le dernier message de
> Aurélien.
> Moi, mâle blanc cisgenre de plus de 50 ans je
> n'ai pas vocation à discuter de ces choses la
> comme cela a été dit.
> Quand aux qualifications politiques elles sont
> bien claires nettes et sans bavure, je dois faire
> partie au moins de la clique de SORAL, voir pire.
> C'est l'"argumentum ad personam" décrit dans le
> texte de Schopenhauer en bas de l'avant dernière
> page.
> Pour TOAI le point GODWIN c'est la "reductio ad
> Hitlerum" et rien d'autre.


Après avoir inventé l'existence d'un discours pro cancel-culture sur ce fil pour mieux le dénoncer, voici l'invention du point Godwin pour le dénoncer également.
Il y a une certaine constance dans la méthode ;)
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 15:27:04
J'ai trouvé un article sur le site de la RTBF sur le sujet, un point de vue extérieur :
[www.rtbf.be]

Et cette citation de Picasso à méditer : "Il faut bien que la nature existe, pour pouvoir la violer"
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 18:40:16
Aurélien écrivait:

> Et cette citation de Picasso à méditer : "Il
> faut bien que la nature existe, pour pouvoir la
> violer"


C'est une lapalissade, pas de quoi méditer.
Re: Picasso
samedi 23 décembre 2023 21:10:50
Là où il y a du gris, je mets du rose ...

[citations.ouest-france.fr]

[fine-arts-museum.be]
[www.arcadja.com]

C'était visible en 1984 en Belgique.
Lithographie sur papier
Signature en bas vers la droite : Julian Key
Dimensions : 20 m² (8 parties)
Origine : Don de l'artiste, Zaventem, 1984

[fr.wikipedia.org]
Re: Picasso
mercredi 27 décembre 2023 00:17:30
tenalk écrivait:
-------------------------------------------------------
> Aurélien écrivait:
>
> > Et cette citation de Picasso à méditer :
> "Il
> > faut bien que la nature existe, pour pouvoir la
> > violer"

>
> C'est une lapalissade, pas de quoi méditer.

Une lapalissade ? En quoi ?
Pas de quoi méditer ? Pas sûr ;)
[www.cairn.info]

Picasso, un homme en avance sur son temps ;)
Re: Picasso
mercredi 27 décembre 2023 07:56:33
Aurélien écrivait:
-------------------------------------------------------
> tenalk écrivait:
> --------------------------------------------------
> -----
> > Aurélien écrivait:
> >
> > > Et cette citation de Picasso à méditer :
> > "Il
> > > faut bien que la nature existe, pour pouvoir
> la
> > > violer"

> >
> > C'est une lapalissade, pas de quoi méditer.
>
> Une lapalissade ? En quoi ?
> Pas de quoi méditer ? Pas sûr ;)
> [www.cairn.info]
> eministes-2021-2-page-52.htm
>

Oué. Bof.
"Les formes de controle de la nature"
Faire transiter des électrons dans de gros tuyaux ppur alimenter un grille pain
pour ne pas se les cailler en hiver, c'est une forme de contrôle de la Nature. C'est pareil pour les photons.
Et qu'on soit homme ou femme, je me demande où est le rapport entre la science et ces idées féministes.
Re: Picasso
mercredi 27 décembre 2023 10:31:20
La question du viol chez Picasso est manifestement beaucoup plus vaste que certains ici voudraient le croire. Plus largement le problème de la masculinité toxique a, en dehors de la relation homme-femme ("Machines à souffrir" selon PP), des répercussions écologiques. On pouvait penser de façon intuitive que le problème de la masculinité toxique avait des répercussions écologique, mais contre toute attente Picasso donne du grain à moudre à cette idée ...
La convergence du féminisme et de l'écologie n'est sûrement
pas un mirage né d'une construction artificielle !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter